5 choses que vous ne saviez (peut-être pas) sur Winnie l’ourson

Sorties
DirectLCI
MIGNON - A l’occasion de la sortie au cinéma de "Jean-Christophe & Winnie", LCI revient sur les origines d’un personnage qui malgré, les décennies, n'a rien perdu de son charme et de sa poésie. Même s'il agace certains. On vous explique tout.

En salles depuis ce mercredi, "Jean-Christophe & Winnie" met en scène Ewan McGregor dans la peau d'un employé débordé qui néglige sa famille. Et qui a tourné le dos à ses rêves d'enfant... ainsi qu'aux animaux en peluche avec lesquels il a autrefois vécu d'incroyables aventures. Le plus célèbre d'entre eux n'est autre qu'un ourson que petits et grands connaissent bien.


Produit par Disney, le film du réalisateur Marc Forster ("Neverland", "World War Z") rend hommage au classique de la littérature pour enfants dans lequel Winnie est apparu pour la première fois, voilà plus de 90 ans. Vous pensiez tout savoir sur le meilleur ami de Bourriquet, Porcinet et Coco Lapin ? Vous aviez tort...

Il est né en Angleterre

Avant de devenir un héros de Walt Disney, Winnie a fait son apparition en 1926 dans les pages des livres pour enfants de l’écrivain britannique Alan Alexander Milne, inspiré par les peluches de son fils Christopher. Le premier look du personnage est l’œuvre de l’illustrateur Ernest Howard Shepard, auquel le film de Marc Forster rend hommage. "Winnie the Poo" ou "Pooh Bear" pour les intimes, sera traduit pour la première fois en France en 1946 avec "Histoire d’un ours comme ça".

Mais son nom est d’inspiration canadienne

Winnie est le nom d’une ourse noire à laquelle Alan Alexander Milne et son fils allaient rendre visite au zoo de Londres. L’animale avait été léguée à l’établissement par un vétérinaire de l’armée canadienne, originaire de la ville de Winnipeg, au Canada. Lequel l’avait acheté à un trappeur de l’Ontario pour la modique somme de 20 dollars.

Il a son étoile sur Hollywood Boulevard

C’est en 1977 que Disney livre sa première adaptation des aventures de Winnie et ses amis sur grand écran. Laquelle a façonné le look du personnage qui est devenu l’une des peluches préférées de nos enfants. Depuis, une quinzaine de versions ont été réalisées pour le cinéma et la télévision. Avec à la clé, une étoile sur Hollywood Boulevard, en 2006.

Les Russes l’adorent

A partir de la fin des années 1960, le réalisateur russe Fedor Khitruk a mis en scène trois long-métrages dans lesquesl Winnie est rebaptisé Vinni Pu. Porcinet devient Piatatchok,  Coco Lapin devient Krolik et Bourriquet se nomme La-la. Plus truculente dans le ton et poétique dans ses graphismes, cette version est souvent considérée comme plus respectueuse de l'esprit de l’originale. 

Mais il agace les Chinois

En août dernier, le film de Marc Forster a été purement et simplement refusé par les autorités chinoises. Si aucune raison officielle n’a été communiquée à Disney, elle pourrait bien être politique. Sur les réseaux sociaux, les opposants au président Xi Jinping ont en effet pris l’habitude de le comparer au célèbre ourson, sa silhouette étant même devenue un symbole de la résistance contre le parti communiste.

>> "Jean-Christophe & Winnie", de Marc Forster. Avec Ewan McGregor, Hayley Atwell, Mark Gatiss. En salles ce mercredi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter