"En avant" : la prochaine pépite des studios Pixar nous a émus aux larmes

"En avant" : la prochaine pépite des studios Pixar nous a émus aux larmes
Sorties

ON AIME - Le nouveau film d'animation issu de l'écurie Disney entraîne le spectateur dans la quête mystique de Ian et Barley, deux frères elfes bien décidés à utiliser la magie pour faire revenir à la vie leur père décédé. Une aventure sans temps mort qui offre un puissant regard sur le deuil et la perte des siens, à découvrir dès le 4 mars au cinéma.

Les premières affiches n'étaient pas des plus convaincantes. Mais quelle erreur cela aurait été de s'arrêter à l'allure de ces personnages tout bleus, qui offriront au spectateur une multitude d'émotions dès leur arrivée en salles le 4 mars. "En avant" déborde d'une magie simple et envoûtante dans un monde imaginaire où les pouvoirs ont pourtant été mis en sommeil depuis longtemps. 

Ian et Barley Lightfoot, deux frères elfes aussi différents que complémentaires, se font offrir par leur mère un cadeau que leur défunt père leur a laissé avant sa disparition. Un bâton de sorcier capable de réaliser l'impossible, à savoir faire revenir à la vie leur père l'espace d'une journée. "Avec le temps, la magie finit par s'éteindre mais j'ose espérer qu'il reste un peu de cette magie en vous", leur écrit-il dans une missive qui marque le départ d'une quête mystique pour ce duo des plus touchants.

Un binôme terriblement attachant

Déterminés, les deux adolescents nous entraînent dans le sillon de leur van à travers les rues de cette banlieue peuplées de trolls, de centaures policiers, de cyclopes et de fées bikeuses. Leurs aventures s'enchaînent à un rythme effréné, nous faisant passer d'une sombre station-service en bord d'autoroute à un paysage montagneux vert et lumineux digne des plus belles séquences du "Seigneur des anneaux". Les scènes invoquant la magie sont, elles, sublimes. Une fois entré dans cet univers plein de fantaisie et visuellement audacieux crée par le réalisateur de "Monstres Academy", difficile de s'en détacher. Surtout quand le récit vient mettre au jour des thématiques aussi universelles que la fraternité et la gestion du deuil.

À mesure que leur voyage progresse, Ian et Barley se redécouvrent. Pour le meilleur et pour le pire. Le benjamin est aussi timide que l'aîné est fantasque et le choix des voix françaises pour leur donner vie n'aurait pas pu être plus adéquat. Thomas Solivérès ("Edmond") et Pio Marmaï ("En liberté!") incarnent à merveille ces deux héros pas franchement sûrs d'eux qui vont se révéler de redoutables mages dans un final à couper le souffle. Littéralement. L'émotion atteint son paroxysme dans un moment suspendu où chacun ne pourra que penser aux proches qu'il a lui-même perdus. Et c'est ce qui fait toute la tendresse d'"En avant". Le film d'animation à la capacité de parler à tous. "Tu devrais penser un peu moins au passé et un peu plus à ton avenir", ne cesse de répéter à Barley sa mère Laurel. Mais comment bâtir le futur sans regarder en arrière ? Alors on pleure forcément, on rit également devant les péripéties de ce binôme terriblement attachant. Une très jolie surprise qu'on ne saurait que vous conseiller de découvrir en famille.

Voir aussi

"En avant" de Dan Scanlon

avec les voix de Pio MarmaÏ et Thomas Solivérès

en salles le 4 mars

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent