"The Gentlemen" : et si 2020 était l'année de Hugh Grant ?

"The Gentlemen" : et si 2020 était l'année de Hugh Grant ?
Sorties

COME-BACK - Surprenant narrateur du dernier film de Guy Ritchie qui sort mercredi 5 février, l'acteur britannique ouvre un nouveau chapitre de sa carrière qui l'emmènera à la télévision dans une série avec Nicole Kidman. Une actualité riche pour celui qui s'est fait plutôt discret ces dernièes années et fêtera ses 60 ans dans quelques mois.

Il nous avait habitués aux déclarations d'amour enflammées. Le voilà de retour en détective privé véreux prêt à tout pour empocher son chèque. Lunettes aux verres fumés jaunes, col roulé noir, veste en cuir marron et accent à couper au couteau, Hugh Grant mène à la baguette "The Gentlemen" de Guy Ritchie dont il est le point névralgique. 

C'est son personnage, l'imbuvable Fletcher, qui narre cette histoire alambiquée de gangsters londoniens où trafic de marijuana et guerre des clans font des étincelles. 45 pages de monologue pour quatre jours et demi de tournage. La prestation impressionne et détonne dans la filmographie du comédien britannique. "Il a mis le feu, comme on dit", commente pour Collider, Charlie Hunnam, qui partage la grande majorité de ses scènes.

En interview pour le film, Hugh Grant affiche son flegme habituel. Raconte qu'il préfère jouer les méchants "car c'est plus fun" et qu'il déteste être sur un tournage car "c'est horrible, ennuyeux et terrifiant".  "Je crois que Hugh Grant est un meilleur acteur qu'il pense. Il ne m'a pas dit ça mais j'ai une immense confiance en ses capacités, son intelligence et les rôles qu'il choisit. Hugh apporte sa touche aux choses et c'est une touche sophistiquée. J'adore le regarder et j'adore travailler avec lui, j'aimerais qu'il travaille plus", glisse au magazine Total Film son réalisateur Guy Ritchie, avec qui il avait déjà collaboré pour "Agents très spéciaux : code U.N.C.L.E." en 2015. 

Un film par an, pas plus

Car depuis quelques années, Hugh Grant se fait rare. Étiqueté "roi de la comédie romantique" à la fin des années 1990, il a mis en boîte seize films en dix ans dont six pour la seule année 1995. Depuis 2014, il tourne au rythme d'un long métrage par an. Toujours bien choisis, de "Florence Foster Jenkins" (2016) à "Paddington 2" (2017) qui lui valent chacun une nomination au Bafta du meilleur acteur dans un second rôle. Il en décroche une dans la catégorie "Meilleur acteur" pour la mini-série "A Very English scandal" l'an dernier et donnera dans les prochains mois la réplique à Nicole Kidman dans la très attendue mini-série de HBO "The Undoing", qui sera prochainement diffusée en France sur OCS. 

La qualité avant la quantité, nous direz-vous. La bête de cinéma s'est apaisée, désormais mariée et père de cinq enfants. L'âge avançant, sans doute. En septembre, Hugh Grant fêtera ses 60 ans. Un cap qui ne risque pas d'assagir son militantisme, alors que le Royaume-Uni a officiellement quitté l'Union européenne le 31 janvier. Les réseaux sociaux du comédien sont une tribune anti-Brexit qu'il a utilisée jusqu'au jour J. 2020 se fera sans les Britanniques en Europe mais certainement pas sans Hugh Grant sur nos écrans.

Lire aussi

"The Gentlemen" de Guy Ritchie

avec Matthew McConaughey, Charlie Hunnam, Michelle Dockery, Colin Farrell, Henry Golding et Hugh Grant

en salles le 5 février 2020

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent