"Astérix et Obélix : l'empire du milieu" : le tournage du film de Guillaume Canet reporté à 2021

Guillaume Canet est contraint de reporter le tournage de son long-métrage avec Gilles Lellouche, Marion Cotillard et Vincent Cassel.
Sorties

CINÉMA - En raison des incertitudes liées à la crise sanitaire, le tournage de la superproduction française, dont la préparation a été interrompue en mars, ne pourra pas reprendre en septembre.

Astérix et sa potion magique n'auront pas fait le poids. Le tournage d'"Astérix et Obélix : L'Empire du milieu", le long-métrage de Guillaume Canet inspiré de la célèbre BD de Goscinny et Uderzo, a été reporté à mars 2021 en raison de l'épidémie de coronavirus. "Après beaucoup de réflexions et de modélisation de différents cas, nous avons décidé de démarrer notre tournage le 8 mars 2021, avec une préparation qui reprendra le 9 novembre 2020", a annoncé le producteur Alain Attal (Trésor Films) au film au Film Français

Le tournage du long-métrage emmené par Guillaume Canet et Gilles Lellouche, alias Astérix et Obélix, devait démarrer le 15 juin en France pour se terminer fin septembre en Chine. Mais, en raison de la crise sanitaire et du confinement imposé par le gouvernement, la pré-production qui était en cours avait été stoppée net en mars dernier. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCes indicateurs qui incitent à l'optimisme en France

"Si nous avons envisagé à un moment de le repousser aux premiers jours de septembre, trois raisons nous ont conduit à prendre cette décision", poursuit le producteur auprès du Film Français. "La première est sanitaire. Il s’agit de ne faire prendre aucun risque sanitaire à l’ensemble des équipes, qui sont de grosses équipes", souligne Alain Attal, qui explique par aiileurs qu'il ne voulait pas non plus prendre le risque de décaler une troisième fois le tournage en cas de "nouveau pépin comme la mise en quarantaine d'un membre de l'équipe" ou une météo défavorable. 

Doté d'un budget de 60 millions d'euros, le film aurait également été "un trop gros risque à assurer" s'il avait été tourné cet été. "C’est un film énorme, avec des scènes comptant beaucoup de figuration, des batailles navales, de très gros décors à construire, et les projections dans un futur immédiat, à savoir cet été et la rentrée prochaine, présentaient trop d’inconnues pour se lancer", conclut le producteur. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent