Couper dans la scène de sexe de "Mektoub My Love : Intermezzo" ? L’agent d’Ophélie Bau prend Abdellatif Kechiche au mot

Couper dans la scène de sexe de "Mektoub My Love : Intermezzo" ? L’agent d’Ophélie Bau prend Abdellatif Kechiche au mot
Sorties

Toute L'info sur

Festival de Cannes 2019

RIPOSTE - Accusée par Abdellatif Kechiche d’avoir organisé un complot lors de la présentation à Cannes de son film "Mektoub My Love : Intermezzo", Elisabeth Tanner, l’agent de la comédienne Ophélie Bau, lui répond dans un courrier adressé ce mercredi à l’AFP. Et prend au mot le cinéaste qui a proposé à sa cliente de revoir avec lui le montage de la scène de sexe qui a fait sensation sur la Croisette.

Elle n’a pas attendu longtemps pour lui répondre. Dans un courrier divulgué  ce lundi par le site de L’Express, le réalisateur Abdellatif Kechiche écrivait à Elisabeth Tanner, l’agent de la comédienne Ophélie Bau, star de "Mektoub My Love : Intermezzo", la suite de sa trilogie, présentée en mai au Festival de Cannes.

Le cinéaste reprochait à celle qui préside le syndicat des agents artistiques français d’être à l’origine d’une "conspiration" visant à fédérer "à votre cause, prétendument féministe" Ophélie Bau mais également les actrices de ses précédents films, Sara Forestier, Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux.

"Dans ce complot de marionnettes, Ophélie Beaufle [le vrai nom de l’actrice, ndlr] avait pour consigne de s’arranger pour apparaître crispée à mes côtés lors de la traditionnelle montée des marches, puis de redescendre précipitamment et de préférence émue, dans sa robe haute couture d’un blanc virginal", a ainsi écrit le réalisateur.

Voir aussi

La comédienne avait finalement quitté le Palais des Festivals pendant la séance. Et n’avait pas assisté à la conférence de presse du film, alimentant de nombreuses rumeurs. Fin mai, une source anonyme affirmait au quotidien Midi Libre que le cinéaste aurait alcoolisé ses acteurs sur le tournage.

Dans un courrier adressé ce mercredi 3 juillet à l’AFP, Elisabeth Tanner nie avoir voulu porter atteinte au travail d’Abdellatif Kechiche. "Nous n'avons fait aucune déclaration publique à propos ou à l'encontre du film ou des conditions de tournage. Il est donc particulièrement surprenant de vous voir prétendre aujourd'hui à un complot, une conspiration", écrit-elle.

"La seule demande qui a été formulée par Ophélie Bau, ainsi que vous en aviez pris l'accord avec elle, était simplement de pouvoir visionner une séquence controversée de ce second opus avant sa première projection publique", précise toutefois l’agent. "De manière totalement incompréhensible, vous avez toujours et systématiquement refusé d'accéder à cette requête."

Voir aussi

Elisabeth Tanner fait allusion à la fameuse scène du cunnilingus, pratiqué par le comédien Roméo De Lacour sur Ophélie Bau, très commentée après la projection du film sur la Croisette. Dans son courrier à l'agent, Abdellatif Kechiche explique avoir réécrit le scénario à la demande de la jeune femme, afin qu’elle puisse tourner la scène avec celui qui est son compagnon à la ville. 

"J’invite volontiers Ophélie à la table de montage pour me signifier précisément ce qui choque sa pudeur récente et je m’engage, dans la mesure du possible, à éliminer dans le montage du film final les plans qui la gêneraient encore", concluait le cinéaste. Une proposition qu’Elisabeth Tanner qualifie d'"engagement public" dans son courrier à l’AFP. 

Abdellatif Kechiche le tiendra-t-il ? D’après nos informations, ce dernier n'a jusqu'ici rien changé  au montage présenté à Cannes, à commencer par la scène de sexe qui fait polémique. Et il planche actuellement sur le mixage de son film, en vue d’une sortie en salles qui pourrait intervenir en décembre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter