Couvre-feu : l’acteur Pierre Deladonchamps lance une pétition en faveur d'une dérogation pour le monde du spectacle

Couvre-feu : l’acteur Pierre Deladonchamps lance une pétition en faveur d'une dérogation pour le monde du spectacle

TOUS ENSEMBLE - "Où est le bon sens ?", s'interroge le comédien qui appelle à la solidarité du public pour interpeller le gouvernement, inflexible sur le couvre-feu mis en place.

La question a divisé au sein du gouvernement avant d'être tranchée par le Premier ministre. Jean Castex a fermé la porte, vendredi 16 octobre, à un assouplissement du couvre-feu en faveur des salles de spectacle et de cinéma. "Tout le monde doit être chez soi à 21 heures. Sauf des exceptions précises que j’ai énumérées hier", a-t-il rappelé, évoquant les dérogations accordées aux professionnels de santé, aux forces de l’ordre, aux journalistes, ou pour sortir son chien, acheter des médicaments... Mais c'est tout.

Un coup dur pour le monde de la culture qui a déjà "énormément souffert du confinement", rappelle l'acteur Pierre Deladonchamps, à l'initiative d'une pétition pour interpeller les pouvoirs publics. "Aujourd'hui dans les salles de spectacle et de cinéma, les règles sanitaires sont plus respectées que partout ailleurs", souligne-il. 

Le masque est gardé tout au long des projections et des représentations, les distances sont respectées avec la règle du fauteuil d'écart entre les groupes et du gel hydroalcoolique est également mis à disposition du public. "N’est-il pas exactement similaire de prendre le métro, train, bus ou RER pendant parfois des heures que de s’installer 1h ou 2 dans une salle de spectacle ou de cinéma ? Où est le bon sens ?", s'interroge le comédien qui souhaite que soit réévaluée la décision gouvernementale. "La culture est vitale pour l’être humain tout comme elle l’est économiquement, dans notre pays en particulier!", insiste-t-il, invitant les internautes à "voter" et "partager"

Lire aussi

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait émis l'hypothèse que les billets puissent servir de justificatif pour permettre aux spectateurs de rentrer chez eux après le couvre-feu à 21h. Une option bottée en touche par le chef du gouvernement, obligeant les exploitants à jouer la montre en réorganisant leurs plannings. La chaîne de cinémas MK2 a par exemple choisi d'ouvrir toutes ses salles parisiennes dès 8h pour compenser la disparition de la séance du soir, qui représente pour certaines jusqu’à 50% de leur chiffre d’affaires. Des théâtres ont eux avancé leurs représentations à 19h pour permettre au public de rentrer chez lui sans risquer une amende.

 La pétition de Pierre Deladonchamps, pour l'instant signée par plus de 1000 personnes, pourra-t-elle faire bouger les lignes ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter