De "Dreamgirls" au biopic sur Aretha Franklin, comment Jennifer Hudson a trouvé sa voix à Hollywood

De "Dreamgirls" au biopic sur Aretha Franklin, comment Jennifer Hudson a trouvé sa voix à Hollywood

PORTRAIT - L'actrice et chanteuse américaine incarnera la légende de la soul dans "Respect", en salles le 30 décembre. Une évidence pour celle qui a remporté un Oscar dès son premier film, trois ans seulement après avoir été repérée dans l’émission "American Idol".

De l’étrange Cats sorti à Noël dernier, on serait tenté de ne retenir que sa prestation. Ces quelques minutes suspendues pendant lesquelles Jennifer Hudson reprend le Memory popularisé par Barbra Streisand. Sa voix, à la fois puissante et émouvante, suffit à effacer l’horrible costume de chat dans lequel elle se trouve. Comme une arme secrète que la jeune femme de 38 ans manie comme personne depuis le début de sa carrière il y a 17 ans. On rembobine.

Août 2003. Originaire de Chicago, Jennifer Hudson s’envole pour Atlanta où l’attend le jury du télécrochet "American Idol". La jeune femme de 21 ans a la musique dans le sang. Biberonnée aux chorales et aux grandes voix soul, elle affirme fièrement avoir travaillé comme chanteuse sur une croisière Disney. "On attend une meilleure prestation que celle d'une croisière aujourd’hui", lui lance le producteur Randy Jackson. Sans se douter de ce qui l’attend. 

Lire aussi

A cappella, Jennifer Hudson impressionne sur Share your love with me d’Aretha Franklin. Elle décroche son billet pour la suite de la compétition à Hollywood mais ne termine que septième à la surprise générale. "Personne ne sait ce qui s’est passé mais peu importe ce que c’est, je crois que c’était écrit (…). Je ne crois pas que c’était basé sur le talent. Mais si ça l’était, j’ai été volée", estime-t-elle auprès de MTV après son élimination au printemps 2004. Une erreur vite réparée quand des producteurs la repèrent et lui offrent son premier rôle l’année suivante.

Dans la comédie musicale Dreamgirls (2006), Jennifer Hudson donne la réplique à Jamie Foxx, Eddie Murphy et Beyoncé, qu’elle parvient à éclipser. Oscar, Golden Globe, Bafta… aucun prix n’échappe à la débutante qui parvient, en un seul film, à se constituer une sérieuse carte de visite. Sa voix est partout. Au cinéma, à la radio. Et parvient jusqu’à son idole de jeunesse Aretha Franklin, qui la choisit personnellement pour l’incarner à l’écran. "On en parle depuis 11 ans. Un an après que j’ai remporté mon Oscar, elle m’a invitée à New York pour la rencontrer et évoquer ce projet", raconte la chanteuse dans l’émission "Live with Kelly and Ryan" en octobre 2018, quelques mois après avoir chanté aux funérailles de la diva soul

J’espère pouvoir la rendre fière et lui faire honneur- Jennifer Hudson sur Aretha Franklin

"J’espère pouvoir la rendre fière et lui faire honneur", ajoute-t-elle auprès du magazine People un an plus tard. Les premières images de Respect, le film consacré à la vie d’Aretha Franklin en salles le 30 décembre, peuvent la rassurer. Jennifer Hudson y apparaît notamment sur scène, reprenant le plus célèbre morceau de l’artiste de légende qui donne son titre au long métrage. Elle aussi force le respect. Parce qu’elle a su s’imposer à Hollywood par la force de sa voix. Et parce qu’elle a su se relever après un drame familial qui a fait la une de tous les médias américains.

En octobre 2008, sa mère, son frère et son neveu de 7 ans sont abattus dans leur domicile de Chicago par son beau-frère, qui purge actuellement une peine de 120 ans de prison dans l’Illinois. Jennifer Hudson ne réagit pas publiquement et réapparaît quatre mois plus tard lors du Super Bowl, où elle livre une déchirante interprétation de l’hymne américain. La musique comme remède, toujours. Aujourd’hui séparée de son fiancé avec qui elle a eu un petit garçon de 10 ans, la chanteuse a aussi partagé son expérience de la musique avec les talents de la version américaine de "The Voice" depuis son fauteuil de coach. Car l'essentiel est bien là, dans la voix.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex veut "mettre le paquet sur la vaccination" en mars et avril

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter