"La Petite Sirène" a trouvé son prince Eric (et on ne l'avait pas vu venir)

Le comédien britannique Jonah Hauer-King incarnera le prince Eric dans la version live de "La Petite Sirène" de Disney qui doit sortir en 2020.
Sorties

IL VA FAIRE PARLER DE LUI - Après avoir essuyé le refus du chanteur Harry Styles, les studios Disney ont continué à chercher du côté du Royaume-Uni pour trouver celui qui fera battre le coeur d'Ariel. Surprise, le rôle a finalement été confié au jeune Jonah Hauer-King, 24 ans. On fait les présentations.

Il ne figurait pas dans nos pronostics. Ni dans ceux de grand monde d'ailleurs, tant l'annonce de son casting a surpris. Car le nouveau venu Jonah Hauer-King vient de décrocher l'un des rôles les plus convoités par les jeunes acteurs à Hollywood, celui d'Eric dans l'adaptation live du dessin animé Disney "La Petite Sirène".

Un prince de fiction avec un nom de roi, voilà une coïncidence comme seul Hollywood peut en produire. Le Britannique de 24 prend la suite de son compatriote Harry Styles, un temps annoncé au générique du film que prépare Rob Marshall ("Chicago", "Le Retour de Mary Poppins") avant de plonger dans d'autres eaux. Sa popularité n'a pas encore dépassé les frontières de son Royaume-Uni natal mais devrait grimper en flèche très rapidement. 

Lire aussi

Né à Londres en 1995 d'un père anglais et d'une mère américaine, Jonah Hauer-King passe son enfance dans la capitale anglaise avec ses deux sœurs aînées. Mais c'est à Belfast, en Irlande du Nord, qu'il fait ses premiers pas sur les planches. Il a 19 ans et se lance avec la pièce anarchiste "Punk Rock". Un amour du théâtre qu'il tient en grande partie de sa mère. "Elle était metteur en scène et productrice, elle m'a toujours emmené voir des pièces (...). Même si j'ai grandi avec, je ne me suis jamais vraiment dit que je voulais être acteur avant le milieu de l'adolescence. Mes parents m'ont donné un aperçu très réaliste sur cette industrie - l'incertitude et l'instabilité", explique-t-il à Broadway World en 2016.

Repéré lors du Festival d'Edimbourg, en Ecosse, il tape dans l’œil d'un agent. Mais pas question pour lui d'abandonner ses études. Il continue à jouer tout en étudiant la théologie et la philosophie à la prestigieuse université de Cambridge. "On me demande tout le temps si je vais devenir prêtre ! Mon père n'a jamais été à l'université et a toujours voulu que j'y aille", note-t-il dans la même interview. Son école est d'ailleurs fière d'annoncer sa première dans le West End dans la pièce "The Entertainer" en 2016. A 21 ans, Jonah Hauer-King donne la réplique à Kenneth Branagh dans l'un des théâtres les plus huppés de Londres. Il tourne son premier long métrage, "The Last Photograph", l'année suivante.

Voir aussi

Il a percé sur le petit écran

C'est à la télévision qu'il se fera un nom. Après une apparition dans la mini-série "Howards End", il est Laurie dans l'adaptation par la BBC des "Quatre filles du Docteur March" avec Maya Hawke ("Stranger Things") en 2017. A la rentrée 2019, il est l'un des héros de la série historique de BBC One "World On Fire". Il y incarne un traducteur anglais vivant à Varsovie qui tente d'exfiltrer sa compagne polonaise pendant la première année de la Seconde Guerre mondiale. Face à lui , Sean Bean( "Game of Thrones"), Helen Hunt ("Dingue de toi") et Lesley Manville ("Phantom Thread"). Jonah Hauer-King sera prochainement à l'affiche de "Once upon a time in Staten Island" avec Naomi Watts et Bobby Cannavale.

Prochaine étape de cette courte mais riche carrière ? Les premières prises, début 2020, de "La Petite Sirène". Surveillez de près son compte Instagram, suivi pour l'instant par plus de 47.900 personnes. Car Jonah Hauer-King a l'habitude d'y poster les coulisses de ses tournages. Et pour ceux qui s'inquiéteraient de ses capacités vocales, une vidéo repérée sur YouTube par des internautes avertis prouve qu'il n'a rien à envier à Harry Styles. Même pas ses fort jolies fossettes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter