Du home studio aux Zénith : les confidences de Rilès, le rappeur qui a décollé grâce à Youtube

Du home studio aux Zénith : les confidences de Rilès, le rappeur qui a décollé grâce à Youtube
Sorties

RENCONTRE - C’est l’un des rappeurs les plus populaires du moment. Avant de percer et de publier son premier album, "Welcome to the jungle", Rilès a longtemps diffusé ses chansons sur Internet, enregistrées dans son home studio où il a reçu les caméras de TF1.

De sa chambre à Belleville transformée en home studio à la tournée des Zénith de France, Rilès a fait un sacré chemin. Ce jeune rappeur rouennais d’origine kabyle est à peine majeur lorsqu'il décide d'arrêter les études pour se lancer, fin 2016, dans la production d’une série de titres qu’il publie à un rythme hebdomadaire sur sa chaîne Youtube. 

"J'étais en troisième année de fac d’anglais, et je me suis dit c'est fini, j’arrête. Je vais passer mon année à ne faire que de la musique, mais en gardant une rigueur", raconte-t-il devant les caméras de TF1. "C’est facile d’être laxiste et de dire 'j’attends l’inspiration'. C’était pas le truc à adopter. Ce que je voulais, c'est donner ma parole que je sortirai un son tous les dimanches. Je me levais tous les matins, comme si j’allais à la fac, mais je travaillais ici dans ma chambre."

Quelques mois plus tard, le Youtubeur Seb la Frite qui l'a repéré lui consacre une vidéo qui fait décoller son compteur de vidéos vues. Contrats, concerts, singles… Son rap mélancolique en anglais fait le tour du monde et lui permet même d’attirer son idole Snoop Dogg dans le single déjanté "Marijuana".

Rilès doit-il tout ou presque à Internet ?"Ça me paraît naturel que les gens soient venus à moi grâce à Internet parce que moi aussi je viens de là", estime-t-il "Je pense qu’il  y en aura beaucoup d’autres qui vont faire le même chemin que moi. Internet, c’est un média où il y beaucoup de choses pas bien... Mais il peut aussi y avoir de belles histoires !".

Fin août, Rilès a publié "Welcome to the jungle", un premier album qu’il défendra sur scène à partir du printemps prochain. "Le but, c’est de rendre la pareille à ces gens qui viennent me voir et qui sont dévoués. Supporter un artiste, écouter ses sons, acheter son merchandising… Moi quand je le fais, je sais que j’ai un vrai amour pour l’artiste. Alors la moindre des choses, c’est de continuer en donnant le meilleur à ceux qui me suivent."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent