3 bonnes raisons de se préparer à "The dead don’t die", le nouveau Jim Jarmusch

Sorties
PREVIEW - Présenté en ouverture et en compétition au 72e Festival, "The dead don’t die" marque la nouvelle intrusion de Jim Jarmusch dans le film de genre. Il raconte l’histoire d’une petite bourgade américaine en proie à une invasion de zombies, casting all-stars en prime.

Des zombies pour ouvrir le Festival de Cannes ? Oui mais pas n’importe lesquels ! Dans "The dead don’t die", Jim Jarmusch nous embarque à Centerville, une petite ville américaine bien tranquille comme Stephen King les adore. Jusqu’au jour où ses habitants sont attaqués par une armada de zombies avides de chair et de sang. Et quelque chose nous dit que les autorités du coin vont avoir du mal à s’en défaire. Vous hésitez encore ? Vous avez tort...

Parce que Jim Jarmusch a un style unique

Depuis qu’il a remporté la Caméra d’or à Cannes avec son premier long-métrage, "Stranger than paradise", en 1984, Jim Jarmusch occupe une place à part dans le cinéma américain. Loin des studios hollywoodiens, il s’est confectionné une œuvre unique, à la lisière du film de genre et de ses antihéros emblématiques. Les cowboys dans "Dead man", les samouraïs avec "Ghost dog", les tueurs à gages dans "The limits of control" et plus récemment les vampires avec "Only lovers left alive"…  Les zombies de "The dead don’t die" seront-ils emprunts de la même mélancolie que leurs prédécesseurs ?

Parce qu’il y a Bill Murray en flic neurasthénique

Après avoir joué son propre rôle dans "Coffee and cigarettes", l’acteur le plus lunaire d’Amérique avait délivré l’une des plus belles performances de sa carrière dans "Broken flowers", Grand prix du jury en 2005 sur la Croisette. L’histoire d’un vieux Don Juan, sur la piste d’une ancienne conquête qui lui annonçait sa paternité tardive. Dans "The dead don’t die", il incarne le chef Cliff Robertson, un brin dépassé, si l’on en croît la bande-annonce, par les morts-vivants qui rodent. Et cela promet d'être savoureux.

Parce qu’il y a plein de chanteurs parmi les zombies

S’il n’excellait pas derrière une caméra, Jim Jarmusch aurait sans doute épousé une carrière de rockeur. Sa musique de prédilection est omniprésente dans ses fictions. Il lui  a également consacré plusieurs documentaires, dont le récent "Gimme danger", qui racontait l’histoire des Stooges, le groupe mythique d’Iggy Pop. On n’est donc pas étonné d’apercevoir ce dernier dans les premiers extraits de "The dead don’t die". Un film qui fait la part belle aux stars de la musique puisqu’il accueille également Tom Waits, le rappeur RZA et la chanteuse Selena Gomez, à la merci des chasseurs de chair humaine. Sacré festin en perspective !


>> "The dead don’t die" de Jim Jarmusch. Avec Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton. En salles le 14 mai

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter