Réalisatrices snobées par les Golden Globes : "C'est décevant", juge Greta Gerwig

Réalisatrices snobées par les Golden Globes : "C'est décevant", juge Greta Gerwig
Sorties

POLEMIQUE - Nommée aux Oscars il y a deux ans pour "Lady Bird", Greta Gerwig regrette l'absence de femmes dans la catégorie "Meilleur réalisateur" aux Golden Globes, dont les nominations ont été annoncées cette semaine. Mais la cinéaste se veut optimiste pour l'avenir, comme elle l'a indiqué à LCI.

La presse française s'est enthousiasmée pour la présence parmi les nommés de "Portrait d'une jeune fille en feu" et des "Misérables", deux films tricolores qui tenteront de décrocher le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère le 6 janvier. La presse américaine a préféré s'attarder sur un détail qui, à l'heure où la question de la parité à Hollywood est soulevée dans chaque cérémonie, n'en est pas un.

"Les Golden Globes n'ont nommé aucun femme pour le prix de meilleur réalisateur, meilleur scénario ou meilleur", titrait le Washington Post lundi 9 décembre, quelques heures après l'annonce officielle de la liste de la Hollywood Foreign Press Association, rassemblement des journalistes étrangers installés à Los Angeles qui votent pour les Globes. Une absence malheureusement habituelle pour une cérémonie qui n'a que très rarement distingué les réalisatrices.

Voir aussi

5 réalisatrices nommées en 77 éditions

Variety rappelle ainsi qu'en 77 éditions, les Golden Globes n'ont nommé que cinq réalisatrices. Une seule l'a emporté. C'était Barbra Streisand en 1984 pour "Yentl.". Autant dire au siècle dernier, ce qui a suffi pour faire naître une polémique outre-Atlantique sur le processus de sélection des nommés. "Ils ne nous représentent pas. N'attendez aucune justice dans le système des récompenses", a critiqué sur Twitter Alma Har'el, la réalisatrice du film "Honey Boy", qui n'a pas passé les sélections. Un tweet accompagné d'un GIF de Natalie Portman qui avait enfoncé le clou en direct, il y a deux ans déjà. "Et voici tous les nommés uniquement masculins", avait-elle lancé sur scène. 

Ce qui est prometteur, c'est que le travail a été magnifiquement fait et il continuera à être fait- Greta Gerwig, réalisatrice

"Nous ne votons pas en fonction du genre, nous votons en fonction des films et de leur mérite", a expliqué au même média Lorenzo Soria, président de la HFPA. Loin de nous l'envie de lui retourner son argumentaire, mais 2019 a vu certains de ses meilleurs films dirigés par des femmes. Comme "Queens" avec Jennifer Lopez, réalisé par Lorene Scafaria, et "Les Filles du Docteur March", réalisé par Greta Gerwig. "Evidemment que c'est décevant", a réagi cette dernière pour LCI jeudi 12 décembre à propos de l'absence de réalisatrices dans la liste des nommés, sans jamais parler de son cas personnel.

5 blockbusters majeurs de 2020 seront dirigés par des femmes

"Plus que tout, je suis très heureuse que les Golden Globes aient honoré le magnifique travail de Saoirse Ronan et d'Alexandre Desplat. Ils le méritent", a-t-elle ajouté. La comédienne irlandaise de 25 ans concourt pour le Globe de la meilleure actrice pour son rôle de Jo, tandis que le compositeur français multi-récompensé est nommé pour sa musique qui habille cette nouvelle adaptation du classique de la littérature américaine de Lisa May Alcott. 

"Je suis tellement fière de ce que nous avons fait, tellement fière de mes acteurs. Et bien sûr, qui n'aime pas les récompenses ? Elles sont merveilleuses", a poursuivi celle qui a été nommée à l'Oscar du meilleur réalisateur il y a deux ans pour "Lady Bird". 

Beaucoup de films de qualité ont été réalisés par des femmes cette année- Greta Gerwig, réalisatrice

"Mais je dois aussi dire que beaucoup de films de qualité ont été réalisés par des femmes cette année. Je suis très reconnaissante qu'ils existent. Donc est-ce que j'aimerais qu'on leur lance quelques statuettes ? Bien sûr ! Et j'espère que ça arrivera. Mais je crois que ce qui est prometteur, c'est que le travail a été magnifiquement fait et il continuera à être fait", a-t-elle conclu à propos de ses consoeurs. 

En 2020, cinq blockbusters majeurs - dont quatre films de super-héros - seront réalisés par des femmes : "Birds of Prey" par Cathy Yan (19 février), "Mulan" par Niki Caro (25 mars), "Black Widow" par Cate Shortland (29 avril), "Wonder Woman 1984" par Patty Jenkins (3 juin), et "Eternals" par Chloés Zhao (4 novembre). Pas nécessairement de quoi les emmener aux Oscars mais suffisant pour rappeler aux patrons des studios qu'elles sont là. Et qu'elles comptent bien rester en place.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent