Musées, théâtres, salles de concerts... à Paris, plusieurs espaces culturels impactés par la grève

Musées, théâtres, salles de concerts... à Paris, plusieurs espaces culturels impactés par la grève
Sorties

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

CULTURE – Les salles de spectacle et les musées parisiens adaptent leur programmation ce jeudi 5 décembre en raison de la grève contre la réforme des retraites. Service minimum ou fermeture totale, LCI fait le point.

Pas sûr que ce jeudi soit le meilleur jour pour se rendre au musée. En raison de la grève nationale contre la réforme des retraites qui paralyse notamment les transports, les lieux culturels adaptent leur programmation en ce 5 décembre. Comme le précise l'AFP, le Louvre tablait mercredi sur une ouverture qui "pourrait être retardée" avec certaines salles "exceptionnellement fermées". 

Sur son compte Twitter, le musée le plus visité au monde recommande de réserver son billet en ligne. Quant au musée d'Orsay qui évoquait mercredi une ouverture "incertaine", il a finalement annoncé qu'il ne pourrait ouvrir ses portes aujourd'hui. 

Voir aussi

Le musée du quai Branly pourra, lui, accueillir les visiteurs durant la journée mais précise sur Twitter que "la nocturne du jeudi 5 décembre est annulée" et que l'établissement "fermera exceptionnellement ses portes à 19 heures". Autre lieu prisé des touristes du monde entier, le château de Versailles sera fermé aujourd'hui, tout comme le jardin, le parc et le domaine de Trianon.

Les salles de théâtre touchées elles aussi

"Beaucoup de théâtres ont annulé des représentations, on peut dire la moitié au dernier pointage. D'autres attendent le retour des spectateurs, s'ils arriveront à se déplacer ou pas", a affirmé mercredi Stéphane Hillel, directeur de l'Association pour le soutien du théâtre privé (ASTP) à l'AFP. "Il y a des craintes si ça se prolonge pour le week-end, et si ça va au-delà ça deviendrait problématique", a-t-il prévenu, même si le théâtre privé se porte mieux qu'après les attentats de 2015-2016.

La représentation des "Noces de Figaro", mise en scène par le cinéaste américain James Gray ("aD Astra") est elle aussi annulée ce jeudi, "une partie du personnel permanent et des intermittents du spectacle ayant décidé de se joindre au mouvement social", explique le Théâtre des Champs-Elysées. En revanche, si aucune annulation n'a été annoncée jusqu'ici à la Comédie française, "le bon déroulement des représentations des spectacles programmés à cette date pourrait être remis en cause", explique le théâtre qui sera "en mesure de prévenir d'une éventuelle annulation des spectacles au plus tard le 5 décembre à 14 heures".

Incertitudes à l'Opéra de Paris

L'Opéra de Paris a prévenu les spectateurs de "Raymonda" à Bastille que la représentation pourrait être impactée, sans donner plus de précisions. "Message aux spectateurs des 5, 6 et 7 déc : en raison d'un préavis de grève à caractère national contre la réforme des retraites, le bon déroulement des représentations pourrait être remis en cause. Nous vous invitons à consulter régulièrement", peut-on lire sur son site. 

La première maison d'opéra de France et le premier théâtre national du pays sont les seuls établissements de la sphère culturelle concernées par le projet de réforme, avec leur régime spécial de retraites. A La Villette, "les représentations sont maintenues", avec "impossibilité" de procéder à des échanges ou remboursements. 

Lire aussi

Enfin, au théâtre du Châtelet, des réductions de 30% sont mises en place sur internet pour inciter les Parisiens habitant dans le centre à assister à la représentation d'"Un Américain à Paris" jeudi soir. Pour les mélomanes, les concerts de Jean-Louis Aubert jeudi et vendredi sont maintenus au Bataclan, a indiqué la salle de spectacle. Tout comme celui jeudi du rappeur Rilès au Zénith de Paris. "Aucun remboursement ne sera possible", prévient-on.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent