"Il va être un René impeccable" : Jérôme Commandeur beau joueur avec son remplaçant dans le biopic de Céline Dion

Sorties
CASTING - Annoncé dans le film que Valérie Lemercier consacrera à la diva québécoise, Jérôme Commandeur a confirmé dans "C à vous" qu'il ne faisait plus partie du projet. Mais il a fait les louanges de Sylvain Marcel, le comédien qui incarnera finalement René Angelil.

Son nom circulait depuis des semaines. Mais non, Jérôme Commandeur ne sera pas le René de Céline Dion dans le biopic que Valérie Lemercier prépare sur la chanteuse canadienne. L'humoriste l'a confirmé mercredi 6 mars sur le plateau de "C à vous", affirmant qu'il "devait" incarner le défunt mari et mentor de la diva. "Peut-être que physiquement ça n'allait pas", a-t-il commencé avant de livrer les véritables raisons de ce revirement de casting.


"Elle a préféré s'entourer de comédiens québécois et je ne pouvais pas lutter", a-t-il expliqué à propos de la réalisatrice. Le rôle de René Angelil reviendra donc à un comédien québécois très peu connu du public français. "Sylvain Marcel est formidable, il va être un René impeccable", a assuré Jérôme Commandeur.

Il était très calme, moi je suis un sanguin. Je vais devoir me calmer !Sylvain Marcel, l'interprète de René Angélil

Il est vrai qu'avec son crâne rasé et sa barbe poivre et sel, Sylvain Marcel a de faux airs de l'homme de la vie de Céline Dion. Ultra-populaire au Québec, il a tapé dans l’œil de Valérie Lemercier, qui l'a "trouvé sur Internet". "Elle a visionné des extraits de plein de choses, assez pour se faire une idée à mon sujet. Je n'ai pas vraiment passé d'audition", racontait-il dans le magazine 7 Jours en février dernier. Il expliquait que la réalisatrice française, qui jouera la chanteuse, "veut beaucoup plus faire l'éloge de l'amour qu'il y avait entre Céline et René qu'autre chose" dans sa comédie dont le tournage courra de mars à juin, entre Paris, Québec et l'Espagne. Et parlait d'un scénario "drôle et touchant".

Sylvain Marcel assure être aidé pour "trouver la meilleure façon de l'imiter pour que ce soit crédible". "Il était très calme, moi je suis un sanguin. Je vais devoir me calmer ! Je l'étudie beaucoup ces temps-ci", dit-il de René Angélil. Acteur de télévision, de cinéma et de théâtre, le Québécois a un autre atout dans sa manche pour appréhender son personnage : son rapport à la musique. Il est à la tête du groupe pop-rock Sylvain et ses Marcel, qu'il présente fièrement sur son site Internet. Père de trois enfants, il évoque dans des conférences sa lutte contre la dépendance à l'alcool et aux drogues dont il est sevré depuis 10 ans maintenant. Un message que sa notoriété à venir lui permettra aussi de diffuser en France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter