Jugée trop chère, la suite de "World War Z" avec Brad Pitt passe à la trappe

Sorties
DirectLCI
SURPRISE – A quelques semaines du début du tournage de la suite de "World War Z", la Paramount a décidé de "débrancher" le blockbuster réunissant Brad Pitt et David Fincher. La faute à un budget jugé trop élevé par le studio.

Qui a dit que Hollywood ne connaissait pas la crise ? Les médias américains ont révélé mercredi soir que le studio Paramount venait d’interrompre la pré-production de la suite de "World War Z", sur laquelle le réalisateur David Fincher travaille depuis plusieurs mois avec Brad Pitt.


Alors que le tournage devait débuter à la fin du printemps, les équipes qui planchaient sur les repérages à Atlanta ont été priées de faire leurs valises, jusqu’à nouvel ordre. En cause : la crainte d’un dépassement budget qui ne permettrait pas au blockbuster annoncé de rentrer dans ses frais.

Une mésaventure similaire était arrivée au premier volet, sorti en 2013. Alors que le tournage était déjà lancé depuis plusieurs mois, les producteurs avaient engagé plusieurs scénaristes de renom comme Damon Lindelof, l’un des créateurs de la série "Lost", pour réécrire la fin en cours de route.


Plusieurs scènes coûteuses déjà en boîte, dont une bataille finale tournée à Budapest, allaient ainsi être supprimées au montage, portant la facture à plus de 200 millions de dollars. Le succès de "World War Z", avec plus de 500 millions de recettes, allait convaincre la Paramount d’enclencher une suite. Mais pas à n’importe quel prix…

Doit-on considérer ce nouveau film mort et enterré ? La Paramont refuse pour le moment de commenter la situation, tout comme Plan B, la société de production de Brad Pitt, qui co-finance le projet. Après le renoncement de l’Espagnol J.A. Bayona, le comédien avait convaincu son vieux complice David Fincher de prendre les commandes de la franchise.


Ensemble, les deux hommes ont tourné quelques-uns des films les plus marquants de leur carrière : "Seven", "Fight Club", puis "L’Etrange Histoire de Benjamin Button", nommé à l’Oscar du meilleur film. Un CV prestigieux qui visiblement n’a pas convaincu la direction de la Paramount de leur accorder le budget escompté…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter