Katy Perry reconnue coupable de plagiat pour "Dark Horse" : sa victime va recevoir 2,7 millions de dollars

Sorties

JUSTICE - Après sept jours de procès, un tribunal de Los Angeles a déterminé que le tube de Katy Perry "Dark Horse" avait copié le rythme sous-jacent du titre "Joyful noise" du rappeur chrétien Flame. La chanteuse devra verser de sa poche quelque 550.000 dollars des 2,7 millions de dollars de dommages et intérêts qui ont été accordés au plaignant.

Son clip coloré faisait de Katy Perry une Cléopâtre des temps modernes dans une Egypte ancienne revisitée. Un résultat impressionnant, aujourd'hui entaché par une décision de justice. Un tribunal de Los Angeles a en effet établi, lundi 29 juillet, que la chanson "Dark Horse", numéro un des ventes à sa sortie comme single en 2014, avait copié le rythme sous-jacent d'un morceau beaucoup moins célèbre. 

Son titre ? "Joyful noise". Sorti en 2008, il a été écrit par le rappeur chrétien Flame, qui a poursuivi l'interprète de "I Kissed a Girl" en justice il y a cinq ans. A l'issue de sept jours de procès, le jury a statué en faveur du plaignant malgré les témoignages de la chanteuse et de son entourage qui assuraient n'avoir jamais entendu la chanson en question avant de démarrer l'écriture de la leur.

L'ensemble des personnes mises en accusation ont été reconnues coupables de plagiat, rapporte Time : Katy Perry et Sarah Hudson, qui n'ont pourtant écrit que les paroles, le rappeur Juicy J qui n'a écrit que son couplet, les producteurs Dr. Luke, Max Martin et Cirkut, à l'origine du beat incriminé, ainsi que la maison de disques Capitol Records. Le montant des dommages et intérêts a commencé a être établi mardi 30 juillet mais n'a été dévoilé que deux jours plus tard. Verdict ? Le rappeur lésé va recevoir 2,7 millions de dollars, dont 550.000 dollars venant de la poche de la chanteuse. Le reste de la facture sera payée par le label de Katy Perry et ses producteurs. En 2015, Robin Thicke et Pharrell Williams avaient été condamnés à verser 7,4 millions aux proches de Marvin Gaye, dont ils avaient plagié le chanson "Got to Give It Up" pour leur tube "Blurred Lines".

Déjà un précédent avec son titre "Roar"

Les avocats de Flame ont fait jouer dans la balance le début de la carrière de Katy Perry, fille de deux pasteurs, en tant que chanteuse pop chrétienne. Elle aurait donc, d'après eux, eu plus de chances d'entendre leur chanson. Mais la chanteuse a assuré qu'elle écoutait à l'époque "de la musique profane", souligne Billboard. Selon TMZ, le rappeur a aussi pointé du doigt que "Katy Perry avait détruit sa réputation dans le milieu de la musique chrétienne car il est désormais associé à l'imagerie anti-chrétienne et à la sorcellerie présentes dans le clip de 'Dark Horse'". Une vidéo pour laquelle la fiancée d'Orlando Bloom avait été accusée de blasphème.

Lire aussi

Si c'est la première fois qu'elle est condamnée, ce n'est pas la première fois que Katy Perry est accusée d'avoir copié sur le voisin. En 2013, son titre "Roar" était déjà la même chanson que "Brave" de Sara Bareilles. Mais cette dernière n'avait rien y trouver à redire, se félicitant qu'elle et son ami, malgré "quelques similarités" dans les titres, puissent porter un message fort et positif.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter