Le Kestuf’ de Kikesa : "La politique, pour moi, c’est un sketch de Raymond Devos"

Le Kestuf’ de Kikesa : "La politique, pour moi, c’est un sketch de Raymond Devos"
Sorties

INTERVIEW – Rappeur originaire de Nancy, Kikesa se raconte avec sincérité et humour sur "Puzzle", son excellent premier album. Il est l’invité du Kestuf’ de LCI.

Sur la carte du rap français, on connaissait le Marseille de Soprano, le Toulouse de Big Flo & Oli ou encore le Caen d’Orelsan. Repéré sur Youtube grâce au projet "Dimanche de hippie" – une vidéo et un nouveau son live par semaine pendant douze mois – Kikesa compte bien braquer les projecteurs sur Nancy, la ville où il a grandi et qui nourrit les textes de "Puzzle", son premier album paru courant octobre. 

 

"Au départ, c'est plutôt une ville rock. Mais il y a plein de gens à Nancy qui rappent très très bien", sourit l’intéressé. "Je suis très fier de cette ville. Il y a un peu de tout. Il y a du rap old-school, très "conscient". Il y aussi du rap très fun. Je fais plus partie de cette deuxième catégorie", précise cet anti-bad boy assumé. "La seule fois où j'ai fais l'dingue, j'ai fini en garde à vue", lâche-t-il sur le single "Quand j'étais petit".

Tour à tour caustique et intimiste, cru et festif, "Puzzle" puise dans le parcours de son auteur qui, avant de se consacrer à 100% à la musique, se destinait à une toute autre carrière. "J’étais comptable dans une entreprise", révèle-t-il. "Je ne peux pas dire que mes patrons étaient fans, mais ils me laissaient prendre des congés pour aller faire des concerts. C’était cool, c’était bien. Moins bien que le rap, mais c’était bien !".

Lorsqu’on lui demande s’il verse dans le rap social, Kikesa fait la moue. "Je ne sais pas trop ce que ça veut dire, 'rap social'. Je fais du rap qui me parle et qui parle à mes potes et à mes proches. Aux gens qui me ressemblent." Du rap politique, alors ? "Pas du tout", coupe-t-il tout net. "La politique pour moi c’est un sketch de Raymond Devos. Pour moi c’est du cirque. Je regarde ça comme les Anges de la téléréalité."

Lire aussi

Kikesa, c’est aussi un rappeur qui n’a pas peur d’exprimer ses sentiments. Et en particulier pour sa maman à laquelle il a consacré un son au titre explicite, "T’es la meilleure". "C’est la personne la plus importante de ma vie, elle mérite des médailles", plaide-t-il. "C’est elle qui a tout fait. Qui nous a élevé, moi et mes frères et sœurs, en solo. Ma mère, c’est mon daron."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent