Les ventes de livres ont encore baissé en France en 2018 : mais qui est responsable ?

Les ventes de livres ont encore baissé en France en 2018 : mais qui est responsable ?

Sorties
DirectLCI
DÉCRYPTAGE - Pour la deuxième année consécutive, les ventes de livres ont baissé en France, en dépit des bons scores de l’édition jeunesse et de la bande-dessinée. Pour l’expliquer, les professionnels du secteur mettent notamment en avant la concurrence des réseaux sociaux et de la consommation de séries. Le pass culture mis en place par le gouvernement pourra-t-il inverser la tendance ?

Le secteur de l’édition fait grise mine. D’après une étude parue ce vendredi dans le magazine Livres Hebdo, les ventes de livres ont reculé en France de 1,7% en 2018, après avoir déjà reculé de 1,1% en 2017. Hormis une embellie en 2015 (+1,8%) et des chiffres stables en 2016, le marché hexagonal est en baisse constante depuis le début de la décennie.


Dans le détail, ce sont les grandes surfaces culturelles – Fnac, Centre Leclerc, Cultura - qui s’en sortent le mieux, avec une baisse de -0,2%. Par genre, seuls les livres jeunesse et la bande-dessinée progressent, tandis que les ventes de livres de poche connaissent une légère hausse. Un constat pour le moins alarmant puisque le prix des livres progresse peu et surtout moins que l’indice général des prix de l’Insee.

Cette érosion des ventes se constate également dans les scores de ventes des auteurs de best-sellers. En 2018, seul Guillaume Musso a vendu plus d’1 million d’exemplaires de ses romans, tous formats confondus – 1,6 millions exactement, d’après le baromètre réalisé par Gfk pour Le Figaro, dévoilé le 17 janvier dernier. En 2016, ils étaient encore trois à franchir ce cap symbolique.

Alors, à qui la faute ? Dans son discours devant les professionnels de l’édition, le 21 janvier dernier, le président du Centre National du Livre Vincent Monadé constatait que si "la place symbolique du livre reste forte", y compris chez les jeunes, "le temps qu’on lui consacre au quotidien ne cesse de reculer. Concurrence des loisirs, émergence des réseaux sociaux, du jeu vidéo, des séries… l’explosion de l’offre culturelle produit ses effets. A notre détriment."

Le pass culture à la rescousse ?

La baisse des ventes de livres est pourtant tout sauf une fatalité. Aux Etats-Unis, où le livre numérique connaît un net recul depuis trois ans, les ventes globales avaient malgré tout augmenté de +1,9% en 2017. En Europe, elles avaient progressé la même année  de 4% en Espagne et de 3,36% en Italie grâce notamment à la mise en place d’un pass culture, similaire à celui qui vient d’entrer en phase de test en France auprès de 10.000 jeunes de 18 ans dans cinq départements pilotes.

En Chine, en revanche, le secteur de l’édition connaît un véritable renouveau, propulsé par le développement des sites de e-commerce. L’an dernier, les ventes y ont augmenté de 14,55%, avec un appétit particulier pour la littérature jeunesse, les éditeurs français comme L’école des loisirs enregistrant des records de ventes. L’an dernier, quelques 2.400 titres français ont été cédés à des éditeurs chinois l’an dernier, d’après une enquête publiée dans Le Parisien.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter