Lilian Renaud interpelle en chanson Emmanuel Macron sur le suicide des agriculteurs

Lilian Renaud interpelle en chanson Emmanuel Macron sur le suicide des agriculteurs

COUP DE GUEULE - L'ancien fromager, qui a remporté "The Voice 4", a pris la plume pour partager sa colère face aux conditions de vie difficiles des agriculteurs, dont deux se donnent la mort chaque jour. "Monsieur le président, il y a des hommes qui meurent sous le poids de leurs terres", chante-t-il dans le refrain de "Quoi de plus beau".

"C'est quand on a les mains qui sentent la vache et qu'on est un peu terreux qu'on est dans la réalité", disait-il dans "Sept à Huit" au printemps dernier. Lilian Renaud n'a jamais renié ses racines et leur rend hommage dans un morceau aussi émouvant qu'engagé. Dans "Quoi de plus beau", dont le clip a été dévoilé le 11 octobre, le vainqueur de "The Voice 4" chante la réalité du monde paysan.

Le dur labeur, les difficultés à boucler son budget et surtout ces suicides qui se multiplient chez les agriculteurs. "Paysan de la terre, paysan qu'on oublie. Paysan pour la vie, un suicide chaque nuit", clame l'ancien fromager sur des airs venus tout droit des landes irlandaises. 

Lire aussi

Ce titre, le Franc-Comtois de 27 ans l'a écrit et composé seul. Un véritable cri du cœur qui s'emballe dans le refrain où il s'adresse directement à Emmanuel Macron. "Monsieur le président, il y a des hommes qui pleurent sur le bord des rivières. Il y a des hommes qui meurent sous le poids de leurs terres, dans leurs terres de leur père, mais dans leurs terres de leurs mômes", lance-t-il. 

Lire aussi

"Pourtant quoi de plus beau qu'un champ de blé sous le soleil", poursuit-il, avec une touche positive au milieu de la chanson, qui dure tout de même plus de 5 minutes. À l'écran, les images d'agriculteurs en détresse se succèdent jusqu'au panneau final. "En France, deux agriculteurs se suicident chaque jour : à force de pressions, à en perdre les valeurs mêmes de leur métier, jusqu'à en être insultés, montrés du doigt. Il n'en reste rien", peut-on lire. Un message qui fait écho à celui du film "Au nom de la terre" avec Guillaume Canet, qui a dépassé le million d'entrées en moins d'un mois.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles lancées près du domicile du couple

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.