Mais que faisait Matt Damon au stade Vélodrome dimanche soir ?

Sorties

RENCONTRE DU 3E TYPE - La star de "Jason Bourne" figurait parmi les spectateurs de OM-Saint-Étienne, dimanche 1er septembre. Une présence qui n'a pas échappé aux caméras de Canal +, qui diffusait la rencontre.

De Leonardo DiCaprio à Beyoncé et Jay-Z, on avait l'habitude de croiser les célébrités américaines dans les tribunes huppées du Parc des Princes. C'est chez l'ennemi historique du PSG que Matt Damon a choisi de faire son baptême de Ligue 1, bien loin des petits fours des loges. L'acteur américain a été aperçu au milieu des supporteurs olympiens dimanche 1er septembre pour la rencontre opposant l'Olympique de Marseille à Saint-Etienne et comptant pour la quatrième journée du Championnat.

Casquette sur la tête et bouc bien garni, l'interprète de "Jason Bourne" s'est même laissé emporter par l'ambiance survoltée des virages du stade Vélodrome, qui fêtaient ce soir-là les 120 ans du club. Une séquence capturée par les caméras de Canal +, qui diffusait le match, montre le comédien en train de sauter au rythme des chants marseillais. Et ce ne sont pas les seules caméras qui tournaient dimanche.

Il est à Marseille comme chez lui- La Provence

Matt Damon n'était pas là pour le plaisir mais pour tourner des scènes de "Stillwater", le prochain film de Tom McCarthy ("Spotlight"), qui prend pour décor la cité phocéenne. "Il est à Marseille comme chez lui", soulignait samedi La Provence, qui suit à la trace l'acteur oscarisé dans ses différentes pérégrinations marseillaises. Le comparse de Ben Affleck a ainsi été vu du côté de l'Estaque, de Bonneveine ou encore du Merlan. Et ne rechigne jamais à prendre des photos avec les fans qui lui demandent un cliché souvenir.

Lire aussi

Dans "Stillwater", Matt Damon incarne un foreur de pétrole qui débarque à Marseille pour sauver sa fille, jouée par Abigail Breslin ("Little Miss Sunshine"), accusée d'un meurtre qu'elle dit ne pas avoir commis. Tout ça sent déjà bon le film d'action façon "Taken" avec Liam Neeson, la subtilité d'écriture de Thomas Bidegain, collaborateur de Jacques Audiard ("Un prophète", "De rouille et d'os", "Les Frères Sisters") en plus. Rendez-vous en salles dans quelques mois.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter