Menacé d’extradition, Roman Polanski ne se rendra pas à Venise pour présenter son nouveau film

Menacé d’extradition, Roman Polanski ne se rendra pas à Venise pour présenter son nouveau film

ÉVÉNEMENT - "J’accuse", le nouveau film de Roman Polanski, sera présenté ce vendredi à la Mostra de Venise. Le cinéaste franco-polonais a décidé, selon nos informations, de ne pas s’y rendre en raison de l’accord d’extradition entre les Etats-Unis et l’Italie. Explications.

C’est l’événement de la 76e Mostra de Venise, qui ouvre ses portes ce mercredi soir. "J’accuse", le nouveau film de Roman Polanski, sera présenté vendredi en compétition officielle. Mais le cinéaste franco-polonais, 86 ans, a décidé de ne pas s’y rendre, ont confirmé plusieurs sources proches auprès de LCI. La raison ? L’accord d’extradition entre l’Italie et les Etats-Unis, signé en 1983, qui pourrait entraîner une redite de l’épisode suisse de septembre 2009.

Le 26 septembre de cette année-là, Roman Polanski avait été arrêté sur mandat américain, à son arrivée à Zurich, où il devait être honoré pour l’ensemble de son œuvre. Assigné à résidence pendant plusieurs mois dans son chalet de Gstaad, il allait pouvoir rentrer en France en juillet de l’année suivante, après le rejet de la demande d’extradition américaine par les autorités suisses.

Jean Dujardin et Emmanuelle Seigner le représenteront

Depuis 1977, le cinéaste est poursuivi pour le viol d’une mineure en Californie. Après avoir plaidé coupable de détournement de mineur, il avait été incarcéré 47 jours à l’hôpital-prison de Chino, près de Los Angeles. Le 31 janvier 1978, suite à un changement de position du magistrat en charge du dossier, lui faisant risquer une peine plus lourde que prévue, il avait quitté les Etats-Unis pour ne plus jamais y mettre les pieds. Il vit depuis en France.

A Venise, Roman Polanski sera notamment représenté par l’acteur Jean Dujardin et sa compagne Emmanuelle Seigner, tous les deux au générique de "J’accuse". Ce film est l’adaptation de "D.", le roman de l'écrivain britannique Robert Harris consacré à l’affaire Dreyfuss, scandale majeur de la IIIe République qui secoua profondément la France.

Lire aussi

Son personnage principal est Georges Picquart (Jean Dujardin), l’homme qui établira l’innocence du capitaine Alfred Dreyfus (Louis Garrel à l’écran), Français de confession juive accusé de trahison par l'armée. Condamné en 1894 au bagne à perpétuité, Dreyfus sera finalement innocenté en 1898. Projet de longue date du cinéaste, "J’accuse" sortira en France le 13 novembre prochain.

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

EN DIRECT - Covid-19 : l'épidémie a fait chuter l'espérance de vie en France de plusieurs mois

Donald Trump quitte la Maison-Blanche avec un record d'impopularité

Lire et commenter