"Mignonnes" : le film polémique va-t-il représenter la France aux Oscars ?

"Mignonnes" : le film polémique va-t-il représenter la France aux Oscars ?
Sorties

SUJET SENSIBLE - Cinq films ont été présélectionnés pour représenter la France lors de la prochaine cérémonie des Oscars. Parmi eux, "Mignonnes", dans le viseur des milieux conservateurs américains qui ont reproché à la réalisatrice Maïmouna Doucouré de faire l’apologie de l’hypersexualisation de ses jeunes héroïnes.

C’est un film qui a déchaîné les passions outre-Atlantique. Le 19 août dernier, Netflix proposait à ses abonnés américains de découvrir Mignonnes (Cuties en version US), le film de la réalisatrice Maïmouna Doucouré consacré à Amy, 11 ans, une fillette parisienne issue d’une famille sénégalaise et musulmane qui intègre un groupe de jeunes danseuses de son quartier. Et dont les chorégraphies sulfureuses s'inspirent de celles des stars de la pop. 

Conçu par son auteure comme une dénonciation de l’hypersexualisation des mineurs à l’ère des réseaux sociaux, le long-métrage va être pris au premier degré par de nombreux spectateurs américains. Et déclencher une vague de protestations jusque dans les rangs du Parti républicain en campagne pour la réélection de Donald Trump. 

Netflix a été inculpé au Texas

La tension n’est pas encore retombée puisque mi-septembre, Netflix a été inculpé par un tribunal du Texas, l’accusation reprochant à la plateforme de streaming d’avoir "promu en connaissance de cause" des visuels qui donneraient à voir "l'exhibition obscène" des parties génitales de mineures, sollicitant un "intérêt lubrique pour le sexe". Un crime passible de prison dans cet État conservateur, qui a majoritairement voté pour le président sortant le 3 novembre. 

Dans l’Hexagone, où il est sorti cet été en salles, Mignonnes a reçu de nombreux soutiens, de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot comme de nombreuses associations professionnelles. Hasard ou pas, le CNC (Centre National de la Cinématographie) a annoncé ce jeudi que le film faisait partie de la liste de ses 5 candidats pour représenter la France lors de la prochaine cérémonie des Oscars, le 25 avril 2021.

Lire aussi

Les quatre autres candidats sont ADN de Maïwenn, sorti en salles juste avant le reconfinement et qui a été acheté lui aussi par Netflix pour les Etats-Unis ; Eté 85 de François Ozon qui a connu un joli succès cet été ; Deux de Filippo Meneghetti et Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh, tourné dans la cité du même nom à Ivry-sur-Seine du Val-de-Marne, et qui n'a pas encore pu sortir au cinéma.

Une polémique bénéfique ?

Composé de plusieurs personnalités du cinéma français, dont la nouvelle patronne des César Véronique Cayla et le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux, le comité de sélection désignera dans les prochaines semaines lequel de ces cinq films représentera la France en vue des Oscars 2020. Charge ensuite à l’Académie des Oscars de le retenir dans la liste finale des films en lice pour le trophée du meilleur film étranger. 

S'il venait à représenter la France, Mignonnes serait-il pénalisé par la polémique ? À Hollywood, le film de Maïmouna Doucouré a été défendu par de nombreux critiques de cinéma, mais aussi par la comédienne Tessa Thompson, l'une des stars de la saga Avengers. L’an dernier, le film français Les Misérables avait été sélectionné par l'Académie dans la liste finale. Mais l’Oscar avait été attribué au film sud-coréen Parasite

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 186.000 demandes d'aides d'entreprises pour le mois d'octobre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Interview choc de Diana en 1995 : la BBC ouvre une enquête, William espère que cela aidera "à établir la vérité"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent