"Mignonnes" : Netflix inculpé au Texas pour "promotion de contenu obscène"

Le film "Mignonnes", sorti en France au cinéma, fait polémique aux Etats-Unis où il est disponible sur Netflix.
Sorties

JUSTICE - Le géant américain du streaming fait l’objet d’une procédure pénale qui l’accuse de notamment de solliciter "un intérêt lubrique pour le sexe" en proposant à ses abonnés le film de Maïmouna Doucouré.

La polémique née sur les réseaux prend un tournant judiciaire. Netflix est dans le viseur d’un tribunal texan qui n’a que peu goûté au film Mignonnes. Un grand jury du comté de Tyler, à l’Est de Houston, a inculpé la plateforme de streaming le 23 septembre pour "promotion de contenu visuel obscène représentant un enfant"

L’accusation estime que le géant du divertissement a "promu en connaissance de cause" des visuels qui donneraient à voir "l'exhibition obscène" des parties génitales de mineures, sollicitant un "intérêt lubrique pour le sexe". Un crime passible de prison dans cet Etat conservateur, rappelle l’AFP, qui cite un document rendu public par le procureur du comté mardi 6 octobre.

Les législateurs de cet Etat croient que promouvoir du contenu obscène mettant en scène des enfants a des conséquences dévastatrices- Lucas Babin, procureur du comté de Tyler au Texas

"Après avoir entendu parler de ce film et l’avoir regardé, j’ai su qu’il y avait probablement des raisons de croire qu’il était criminel. Les législateurs de cet Etat croient que promouvoir du contenu obscène mettant en scène des enfants a des conséquences dévastatrices. Si un tel matériel est distribué à grande échelle, ne doit-on pas poursuivre en justice plus plutôt que moins ?" écrit le procureur Lucas Babin dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux de son bureau. Le grand jury affirme également que Mignonnes n’a "aucune valeur littéraire, artistique, politique ou scientifique réelle", suivant le mouvement amorcé par de nombreux élus conservateurs américains qui ont fait de la destruction de l'oeuvre de Maïmouna Doucouré leur cheval de bataille numéro un.

Le procureur général du Texas Ken Paxton a demandé à Netflix de retirer le film de sa plateforme. Ted Cruz, sénateur texan et ancien candidat à la primaire républicaine pour la Maison Blanche, a même appelé le ministère de la Justice à enquêter sur de possibles infractions aux lois interdisant la pédopornographie. Tout en reconnaissant ne pas avoir vu le film qu'il dénonce si vigoureusement... Primé au festival de Sundance en janvier, Mignonnes suit le parcours d'Amy, une jeune Parisienne de 11 ans tiraillée entre les règles strictes de sa famille sénégalaise et la tyrannie de l'apparence née des réseaux sociaux, qui intègre un groupe de danse formé par trois autres filles de son quartier, aux chorégraphies parfois suggestives. 

"Mignonnes" est une chronique sociale contre la sexualisation des jeunes enfants. Cette accusation est sans fondement et nous continuons de soutenir le film- Netflix

Le film sort en salles en France en août et débarque un mois plus tard sous le titre de Cuties aux Etats-Unis sur Netflix, qui rate magistralement sa promotion en choisissant un visuel douteux. La plateforme s'excuse, mais trop tard. Les réseaux sociaux s'emparent de l'affaire et accusent le film d'hypersexualiser ses jeunes héroïnes alors que c'est justement ce qu'il cherche à dénoncer. "Il est scandaleux de nous accuser de promouvoir la pédopornographie. J'ai été sidéré par la quantité de fake news répandues au sujet du film. Nous ne nous attendions pas à ce qu’il soit utilisé par des politiciens dans la course électorale américaine", a réagi auprès de Variety David Grumbach, distributeur pour Bac Films. 

Lire aussi

Même son de cloche du côté de Netflix qui a réitéré son appui au long métrage et sa réalisatrice après son inculpation au Texas. "Mignonnes est une chronique sociale contre la sexualisation des jeunes enfants. Cette accusation est sans fondement et nous continuons de soutenir le film", a martelé la plateforme. 

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent