"Mon Ninja et moi" : 3 bonnes raisons de découvrir ce film d'animation sur le harcèlement scolaire

"Mon Ninja et moi" : 3 bonnes raisons de découvrir ce film d'animation sur le harcèlement scolaire
Sorties

CINÉMA – Énorme succès au Danemark, "Mon Ninja et moi" débarque sur les écrans français ce mercredi 15 juillet. Un film d'animation décalé et subversif conçu pour faire réfléchir les jeunes spectateurs. Mais aussi leurs parents.

C'est un film d'animation comme on en voit rarement. Après avoir connu un succès fou au Danemark avec plus de 950.000 entrées (soit près d'un habitant sur cinq), Mon Ninja et moi débarque dans les salles françaises ce mercredi 15 juillet.  Et contrairement à ce que son titre pourrait laisser croire, le long-métrage co-réalisé par Thorbjørn Christoffersen et Anders Matthesen n'est pas un énième film sur les super héros, mais une fable moderne qui invite à la réflexion sur soi et sur le monde qui nous entoure.

L'histoire ? Alex, un jeune élève de 5ème timide et complexé reçoit de la part de son vieil oncle une poupée Ninja qui, à sa grande surprise, parle. Le Ninja lui propose un pacte : en échange de son aide pour accomplir une mystérieuse mission, l'étrange poupée l'aidera à affronter ses peurs et à ne plus se laisser intimider par la brute du collège. On vous donne trois bonnes raisons de le découvrir.

Lire aussi

Parce que c'est un film qui aborde avec intelligence des thématiques complexes

Si la majorité des films à destination du jeune public sont édulcorés, Mon Ninja et moi a le mérite d'aborder avec beaucoup de justesse et sans aucune mièvrerie des sujets de société essentiels comme le harcèlement scolaire, la complexité des familles recomposées, les méfaits de la malbouffe ou encore le travail forcé des enfants en Asie. "Mon ambition était de faire un film qui peut être regardé par toute la famille, sans être trop enfantin.  Il contient différents niveaux de lecture, et s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes", explique Anders Matthesen, co-réalisateur et scénariste du film qui s'inspire de son livre Ternet Ninja. Mission réussie. 

Parce que c'est un film qui fait réfléchir

Recommandé aux enfants à partir de 8 ans, ce film qui aborde des sujets sensibles a le mérite de ne pas chercher à édulcorer la réalité. La scène d'ouverture, en particulier, dans laquelle un petit Thaïlandais succombe aux coups de bâton qu'il reçoit, peut effectivement heurter la sensibilité des plus jeunes spectateurs. Mais elle invite également à la réflexion et au dialogue avec les enfants pour les mettre en garde contre certaines dérives. Tout en restant évidemment toujours positif, le but n'étant pas de les traumatiser. "C’est un film qui est 100% du côté du bien et du héros et qui va à l’encontre d’une attitude actuelle selon laquelle : 'Si je ne fais rien de mal, quelqu’un d’autre le fera de toute façon'", poursuit Anders Matthesen.

Parce que c'est un film qui fait aussi beaucoup rire

Malgré une scène d'ouverture émotionnellement intense, on rit beaucoup devant Mon Ninja et moi. Il faut dire que cette drôle de poupée a un sens de l'humour et de la répartie réjouissant. On prend un malin plaisir à voir le Ninja aider Alex à remettre à sa place la brute du collège qui le terrorise ou oser déclarer sa flamme à Jessica, la bombe de l'école qui le prend pour un looser. Sans parler des personnages secondaires décalés, à l'image de l'oncle Stuart, un marin porté sur la bouteille et adepte des blagues grivoises, qui donne le ton de ce film très attachant.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent