"Mourir peut attendre" : le mystère se dissipe autour du prochain James Bond

"Mourir peut attendre" : le mystère se dissipe autour du prochain James Bond
Sorties

PRÉDICTIONS - Son réalisateur Cary Fukunaga promet déjà aux fans de l'agent 007 "la mission la plus éprouvante et la plus difficile" jamais menée. Si le scénario est aussi protégé que les codes nucléaires, quelques indices laissés à droite à gauche nous permettent d'esquisser de premières hypothèses sur le 25e film consacré à James Bond, attendu en salles le 8 avril.

Elle assure qu'elle ferait une bonne espionne. "Parce que je ne dis rien", insiste Léa Seydoux. L'actrice française devra user de ses meilleurs talents dans les prochaines semaines pour ne rien dévoiler de "Mourir peut attendre", le 25e épisode de la saga James Bond dont les détails sont encore très flous à quelques semaines de la sortie du film.

Attendu en salles le 8 avril prochain, ce nouvel opus réalisé par Cary Fukunaga a connu des débuts difficiles avec le départ de Danny Boyle derrière la caméra pour "différends artistiques", l'opération de Daniel Craig à une cheville et la blessure d'un technicien lors d'une explosion contrôlée en studio. Autant d'événements relayés dans la presse qui n'a pour l'instant pas eu grand-chose à se mettre sous la dent concernant l'intrigue de ce film tant attendu, qui marquera la cinquième et dernière apparition du comédien britannique dans le costume de 007.

Lire aussi

De ce "Mourir peut attendre", on sait que le scénario a été retravaillé par la brillante Phoebe Waller-Bridge ("Fleabag", "Killing Eve"). Un regard féminin qui devrait mettre fin au stéréotype de la Bond Girl. "C'est évident qu'il y a une évolution dans le fait que Lashana Lynch est l'un des principaux personnages du film et qu'elle porte le pantalon, littéralement. Je porte la robe de soirée, elle porte le pantalon", note dans The Hollywood Reporter Ana de Armas, qui retrouve Daniel Craig après l'excellent "À couteaux tirés". Ne comptez pas sur elles pour jouer les demoiselles en détresse.

"Je ne voulais pas quelqu'un de mielleux. Je voulais quelqu'un de brut, avec un passé et une histoire, avec des problèmes avec son poids et peut-être des questions sur ce qui se passe avec son petit ami", note Lashana Lynch. Un temps annoncée comme le successeur de Bond avec le matricule 007, son personnage Nomi sera bien une agente du MI6 qui devrait donner du fil à retordre à James Bond à en croire la première bande-annonce dévoilée début décembre. "Elle est un agent 00 qui essaie de faire ses preuves", insiste-t-elle dans un entretien de groupe accordé à Entertainment Weekly fin janvier. 

"Assez étonnant pour un James Bond" selon Léa Seydoux

Le premier d'une longue série qui verra les comédiens se frotter à l'exercice d'équilibriste de la promotion. Parler du film sans rien en dire, telle est la mission que doit relever l'équipe de "Mourir peut attendre". Pas impossible, comme celles confiées à Ethan Hunt, mais terriblement délicate. Daniel Craig explique ainsi que ce nouveau film est "la continuation de l'histoire que nous avons commencée avec 'Casino Royale'" en 2006. Sorti de sa retraite en Jamaïque par son vieux copain de la CIA Felix Leiter (Jeffrey Wright, vu dans... 'Casino Royale', tiens, tiens) pour l'aider à retrouver un scientifique disparu, Bond va devoir faire face aux secrets de sa compagne Madeleine Swann qu'il accuse de trahison. 

"C'était très intéressant de jouer Madeleine selon un autre point de vue, pour un nouveau réalisateur. Je crois que cette fois on verra quelque chose différent d'elle par rapport à 'Spectre'. Ce sera plus intime", avance son interprète Léa Seydoux dans la même interview pour Entertainment Weekly.

Sur le tapis rouge des Oscars auprès de Canal + le 9 février, elle lâchait que le film serait "assez étonnant pour un James Bond" et "très émouvant". Car le couple qu'elle forme avec l'agent 007 devrait véritablement être au cœur de l'intrigue, si l'on en croit les paroles concoctées par Billie Eilish. Dans "No Time To Die", le générique du film, la jeune chanteuse de 18 ans semble se mettre dans la peau de l'espion au cœur brisé qui est "tombé amoureux d'un mensonge". 

"Est-ce que j'ai été stupide de t'aimer ? Est-ce que j'ai été imprudent de t'aider ? Est-ce que c'était évident pour tout le monde ?", s'interroge-t-elle. "Le sang que tu saignes est juste le sang que tu dois", dit-elle encore, laissant s'éloigner la possibilité d'un happy end. On attend de savoir qui sont ces "visages de mon passé qui font leur retour". À moins que le morceau n'ait été écrit du point de vue de Madeleine, ce qui alimenterait une autre théorie concernant ses liens avec le personnage de Rami Malek.

Rami Malek est-il le Dr No ?

L'acteur oscarisé campe Safin, le grand méchant de "Mourir peut attendre". "Un sacré numéro très vilain" qui "se considère comme très progressiste, comme quelqu'un qui peut résoudre l'un des plus grands problèmes du monde de manière définitive". 

"Il se considère comme un héros, presque de la même manière que Bond est un héros", décrit-il à Entertainment Weekly. "Il se sent comme le sauveur de l'humanité", ajoute Daniel Craig tandis que Cary Fukunaga estime qu'il est "plus dangereux que tous ceux que Bond a déjà rencontrés", "plus malin et plus puissant que Spectre". Des fans très observateurs avancent que Safin pourrait être le frère de Madeleine revenu d'entre les morts ou encore le célèbre Dr No, premier adversaire de James Bond sur grand écran en 1963. 

Une dernière rumeur commentée par Rami Malek lui-même. "J'ai entendu ça oui. Est-ce que je le suis ? Ce n'est pas quelque chose de très excitant à envisager avant la sortie ?", répond-il dans Esquire, indiquant qu'il avait "une résurgence de l'influence de Ian Fleming dans ce film". Dans une vidéo coulisses publiée par Universal Pictures, Cary Fukunaga promet que "cette mission sera la plus éprouvante et la plus difficile" pour Bond, qu'il qualifie d'"animal blessé en lutte avec son passé d'agent secret". Et affirme que "les mystères restés en suspens seront enfin résolus". Alors un peu de patience...

Lire aussi

"Mourir peut attendre" de Cary Fukunaga

avec Daniel Craig, Léa Seydoux, Rami Malek, Lashana Lynch, Ana de Armas et Christoph Waltz

en salles le 8 avril

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent