James Bond reporte son retour à 2021, les cinémas se reconfinent aux Etats-Unis et au Royaume-Uni

James Bond reporte son retour à 2021, les cinémas se reconfinent aux Etats-Unis et au Royaume-Uni

TO BE CONTINUED - "Mourir peut attendre", la prochaine mission de l’agent 007, ne sortira plus en novembre mais au printemps prochain. Une décision qui en a précipité d’autres. La chaîne britannique Cineworld fermera temporairement ses 663 salles dès jeudi, mettant en péril l’emploi de 45.000 salariés.

La publication du clip de No Time To Die de Billie Eilish le 1er octobre sonnait comme un ultime compte à rebours. Celui qui emmènerait vers l’arrivée tant attendue au cinéma de l’ultime aventure de Daniel Craig dans le costume de James Bond. Mais les espoirs ont été déçus dès le lendemain et la publication d’un communiqué officiel annonçant un nouveau changement de calendrier. D’abord prévu pour le 8 avril, le film avait d'abord été repoussé au 11 novembre.

"MGM, Universal et les producteurs de Bond, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, ont annoncé aujourd’hui que la sortie de Mourir peut attendre, le 25e film de la saga James Bond, serait décalée au 2 avril 2021 pour qu’il puisse être vu en salles par un public plus large dans le monde. Nous comprenons que le report sera décevant pour nos fans mais nous avons hâte de partager le film l’an prochain", dit le texte posté sur les réseaux sociaux officiels de l’agent 007. En France, la date a été fixée au 31 mars 2021.

Le film de Cary Fukunaga était l’un des derniers gros blockbusters encore programmés d’ici la fin d’une année 2020 plus que chaotique pour l’industrie cinématographique. Pour les spectateurs, c’était l’assurance d’une séance à grand spectacle. Pour les exploitants, c’était l’espérance de pouvoir remplir un peu plus des cinémas encore trop boudés par le public alors que la pandémie de coronavirus est loin de toucher à sa fin. Estimant ne pas avoir suffisamment de contenus à proposer à ses clients, la chaîne britannique Cineworld est la première à avoir pris la décision radicale de reconfiner ses salles.

Les salles françaises font, elles, le plein de nouveautés

Dès jeudi, les 536 cinémas qu’elle possède aux Etats-Unis et les 127 se trouvant au Royaume-Uni fermeront leurs portes pour une durée indéterminée. Cineworld "communiquera sur toute reprise des activités dans ces marchés en temps voulu" et quand les studios se décideront à reprendre les sorties, précise Mooky Greidinger, directeur général de la société, cité par l’AFP. Un coup d’arrêt qui affectera l’activité des 45.000 employés du groupe. Selon Skynews, les quelque 6000 personnes employées outre-Manche "vont perdre leur travail cette semaine dans l’espoir de pouvoir être réembauchées à la fin de cette hibernation"

Lire aussi

Malgré des plannings remaniés pour les séances et les équipes, la situation est bien différente dans les salles françaises qui accueilleront dans les prochaines semaines - et dans le strict respect des règles de distanciation - des nouveautés alléchantes en plus des films actuellement à l'affiche. Premier studio majeur à avoir pris le risque de sortir Tenet cet été, Warner a pour l'instant toujours sur son line-up Dune de Denis Villeneuve (23 décembre) et Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins (30 décembre). Avec Adieu les cons d'Albert Dupontel (21 octobre), Miss de Ruben Alves (28 octobre), L'Origine du monde de et avec Laurent Lafitte (4 novembre), Aline de Valérie Lemercier (18 novembre) ou Kaamelott - Premier volet d'Alexandre Astier (25 novembre), vous n'aurez pas le droit de dire qu'il n'y a rien au cinéma.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : 20 départements en vigilance orange ce dimanche

VIDÉO - Pluies "tropicales", grêlons, tornades : les images de la France frappée par les orages

Auto-tests sur les plages, traçage "à la japonaise" : ce qui va changer cet été dans la traque du Covid-19

VIDÉO - RER et bus inondés, toit arraché... vents violents et pluies diluviennes sur l'Île-de-France

Nouvelle sortie hors de l'ISS pour Thomas Pesquet : quelle mission après les incidents de mercredi ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.