Papillons de Nuit : le plus grand festival dans le plus petit lieu

Nos Festivals
DirectLCI
Festival indépendant et associatif, les Papillons de Nuit se démarquent par sa petite taille et surtout sa programmation alléchante.

Plus grand festival dans le plus petit lieu. C’est ainsi que se présente les Papillons de Nuit. La description semble juste puisqu’il se tient dans un village de 480 habitants entre Rennes et Caen, à Saint-Laurent-de-Cuves. Festival associatif et indépendant, le P2N n’a pas à rougir par rapport aux grosses machines et il est même devenu un rendez-vous incontournable du début de l’été. Sa dix-neuvième édition se déroule du 7 au 9 juin et quand on jette un œil à la programmation, une chose est sûre : il y en aura pour tous les goûts !


Les Papillons de Nuit, c’est un subtil mélange entre artistes qui font l’actualité, les découvertes et les poids lourds de la musique. Ainsi, pendant trois jours, les festivaliers auront le loisir de se déhancher et de profiter de 36 concerts. Parmi les valeurs sûres, on retrouvera Kendji Girac qui fait son retour après quelques années dans l’ombre. Autre retour : celui de Zazie qui a laissé son fauteuil rouge pour les scènes de France. Orelsan revient aux Papillons de Nuit pour la troisième fois et il est quasi-certain que ce passage embrasera le festival. Pour le show, on peut compter aussi sur les frangins de BigFlo et Oli ou encore Maître Gims qui clôturera l’édition 2019.

Les Papillons de nuit proposent aussi une belle brochette d’artistes prometteurs issus de la jeune génération, à l’instar de Voyou et sa pop rêveuse et colorée, ou Clara Luciani. La jeune femme, auréolée d’une Victoire de la musique, enchantera le public avec sa voix chaude et envoûtante. Dans un autre style, mais dans le genre captivant, le géant de la musique électronique Arnaud Rebotini (récompensé par un César pour la bande-son de 120 battements par minute) viendra accompagné de l’orchestre Don Van Club.

Le rock est aussi présent en Normandie avec le groupe YAK, considéré comme l’une des meilleures formations du moment. Pour les festivaliers en recherche de sensations encore plus fortes, il faudra aller tendre l’oreille du côté des Londoniens de Saint Agnes. Les amoureux de The Kills seront forcément séduits par ce groupe au caractère bien trempé, à la musique fiévreuse et mystique. Et comme le rock n’appartient pas qu’aux Anglais, ce sont les Nantais de KO KO MO qui auront la tâche de montrer que la France aussi maîtrise. Oui ! 

Sur le même sujet

Plus d'articles