"Once Upon a Time... in Hollywood" : et si c’était vraiment le dernier film de Quentin Tarantino ?

Sorties

SUPERSTAR - Hommage flamboyant à la Mecque du cinéma, "Once Upon a Time... in Hollywood", en salles en France le 14 août, pourrait marquer la fin de la carrière cinématographique de Quentin Tarantino, si l'on en croit ses dernières déclarations. A moins qu’il se laisse tenter par un projet pour le moins surprenant… Explications.

"Les réalisateurs ne s’améliorent pas en vieillissant", déclarait Quentin Tarantino en 2012, dans une interview rock n’roll accordée au célèbre magazine Playboy. "Je n'ai pas envie qu'un mauvais film annihile les trois précédents. Si je m’arrêtais à 10, ce serait un beau testament artistique", ajoutait-il alors qu’il s’apprêtait à dévoiler Django Unchained", son septième opus depuis le tonitruant "Reservoir Dogs", en 1990.

 

Quatre ans après la petite déception engendrée par "Les Huit Salopards", le cinéaste américain revient par la grande porte le 14 août prochain avec "Once Upon a Time... in Hollywood", une évocation très subjective des coulisses du Septième art durant l’année 1969, marquée par le meurtre sanglant de la comédienne Sharon Tate, l’épouse du cinéaste Roman Polanski, par des membres de la secte de Charles Manson.

Lire aussi

Si le film a été injustement boudé par le jury du dernier Festival de Cannes, les experts du box-office américain lui prédisent un démarrage canon, peut-être le plus fort de sa carrière, notamment grâce à la présence au générique de Leonardo DiCaprio, Brad Pitt et Margot Robbie. Et si Quentin Tarantino en profitait pour tirer sa révérence ?  Certes, "Once Upon a Time... in Hollywood" n’est que son neuvième film. Mais ses dernières déclarations sèment clairement le doute. 

"En ce qui concerne les films de cinéma, je suis arrivé au bout du chemin",a-t-il ainsi annoncé dans les colonnes de GQ Australie. "Je me vois écrire des livres sur le cinéma et commencer à écrire pour le théâtre. Donc je serai toujours créatif. Je pense juste que j’ai donné tout ce que j’avais donné aux films", a ajouté le cinéaste, précisant que "si celui-ci est bien accueilli, peut-être que je n’irai pas jusqu’à 10 ! Nous verrons bien".

Si je devais faire "Star Trek", je devrais m’investir dedans. Ce serait mon dernier film. Il n’y a aucune raison de le prendre à la légère- Quentin Tarantino, interrogé par le podcast ReelBlend

Coup marketing ou simple coquetterie d'un cinéaste soucieux de soigner sa sortie ? Difficile à savoir. Interrogé par le podcast ReelBlend au début du mois de juillet, Quentin Tarantino est revenu sur la rumeur qui l’envoie aux commandes d’un prochain épisode de la saga "Star Trek". Fan de la série télé, le réalisateur aurait proposé ses services à la Paramount, dans la panade depuis l’abandon du quatrième volet du reboot avec Chris Pine et Zachary Quinto.

La nouvelle génération aux oubliettes, le créateur de "Pulp Fiction" rêverait d’en tourner une version "Rated R", soit interdite aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte, et de faire appel à William Shatner, le mythique interprète du Capitaine Kirk et à d'autres comédiens "historiques". Pourrait-il s’agir alors du 10e et dernier film de Quentin Tarantino ? Ou bien d'une manière astucieuse de prolonger encore un peu sa carrière ?

Voir aussi

"Je crois que ça pourrait me servir d’échappatoire, si l’idée était d’avoir une échappatoire", a-t-il avoué. "Donc ça voudrait dire que… ‘Star Trek ne compte pas, je peux faire un "Star Trek"… mais, bien sûr, je terminerai ensuite par un original. Mais l’idée de faire 10 films ne peut pas comporter d’échappatoire. Je crois au contraire que si je devais faire "Star Trek", je devrais m’investir dedans. Ce serait mon dernier film. Il n’y a aucune raison de le prendre à la légère. Je ne sais pas si je vais faire ça, mais ça pourrait arriver."

Lire et commenter