"A Star is Born" : cette fin que vous auriez dû voir

Sorties

PAS VU AU CINÉMA - La productrice du film de Bradley Cooper, nommé huit fois aux Oscars, a révélé au "Hollywood Reporter" que la chanson "Shallow" avait modifié les derniers instants de l'histoire. Alors si vous n'avez toujours pas vu Lady Gaga au cinéma, ne poursuivez pas votre lecture !

Si vous êtes comme nous, vous êtes ressortis de la salle les yeux humides. Et vous avez mis un bon moment à vous en remettre. "A Star is Born" se conclut avec une Allie  tremblotante (Lady Gaga), chantant sur scène en mémoire de son mari Jackson Maine (Bradley Cooper) qui, dépassé par ses addictions, a choisi de mettre fin à ses jours en se pendant dans son garage. 

Le réalisateur Bradley Cooper a indiqué avoir modifié la fin de son film, nommé huit fois aux Oscars, au milieu du tournage. Sans pour autant dévoiler ce qui aurait dû se produire à l'écran. Jackson aurait-il survécu ? Malheureusement, non. "Le film se serait toujours achevé par un suicide. La question était plus de savoir de quelle manière", explique au Hollywood Reporter Lynette Howell Taylor, productrice du long-métrage.

Il existe deux précédentes versions de "A Star is Born". Dans celle sortie en 1976, avec Barbra Streisand, "Kris Kristofferson meurt dans un accident de voiture même si on ne sait pas vraiment si c'est un suicide ou pas", explique-t-elle. Dans celui de 1954 avec Judy Garland, James Mason marche dans l'océan. Deux options qui ont été envisagées mais que Bradley Cooper n'a pas retenues, préférant celle qui, à ses yeux, était "la manière la plus honnête de représenter ce que finissent pas faire les personnes souffrant d'addictions de nos jours".

Lire aussi

C'est la fin qui se trouvait dans le script au moment de l'écriture de la chanson. Elle a été écrite avec ça à l'esprit- La productrice de "A Star is Born" au sujet de "Shallow"

Refusant d'abord de livrer ce que contenait le scénario original, la productrice finit par se faire piéger à la question suivante, qui porte sur le sublime tube "Shallow". Le morceau, composés par Lady Gaga et Mark Ronson, devait soit se trouver dans les crédits finaux soit lors d'une scène où un personnage se noie. "Oui, c'était l'une des premières ébauches. Jackson se noyait, un peu comme dans la version de Judy (Garland, ndlr). C'est la fin qui se trouvait dans le script au moment de l'écriture de la chanson. Elle a été composée avec ça à l'esprit", révèle-t-elle au Hollywood Reporter.

Voir aussi

Le refrain ? "Je suis à bout, regarde comme je plonge / Je ne toucherai jamais le sol / Je transperce la surface, où ils ne peuvent pas nous blesser / Désormais, on est loin des eaux peu profondes". De quoi offrir une autre lecture au titre qui concourra pour l'Oscar de la meilleure chanson originale. Surtout que "Shallow" a évolué en même temps que le scénario. Lady Gaga et Mark Ronson "ont envoyé la chanson avec certaines paroles. Puis ça a inspiré Bradley à changer le script d'une certaine manière pour pousser l'histoire. A un moment, il y a même eu une version plus pop de 'Shallow'", indique la productrice. C'est bien avec ses sonorités plus folk-rock qu'elle sera interprétée en direct par les deux acteurs lors de la cérémonie des Oscars le 24 février. Dire qu'on a hâte serait un euphémisme !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter