Sale, tendre et sophistiqué… pourquoi le "QALF" de Damso va cartonner

Sale, tendre et sophistiqué… pourquoi le "QALF" de Damso va cartonner
Sorties

ON AIME - Sorti ce vendredi par surprise, le quatrième album du rappeur belge Damso combine punchlines explicites, confessions intimes et sonorités éclectiques. Et si "QALF" était le grand disque pop de la rentrée ?

Tout est dans le titre, ou presque. L’acronyme "QALF" pour "Qui Aime Like Follow". Deux ans après le triomphe de Lithopedion – une Victoire de la musique, 300.000 exemplaires vendus en France et des millions de streams - le rappeur belge Damso trace sa route sans édulcorer son propos, au contraire. "Mets pas la langue, j'veux pas le COVID, non", peut-on entendre sur "METVR", titre d’ouverture fidèle à la plume "imagée" de l’enfant de Kinshasa.

On se rappelle qu’en 2018, les patrons du football belge avaient renoncé à confier l’hymne de leur équipe à l’auteur de "Macarena", choqués par des textes jugés sexistes, voire carrément vulgaires. Du percutant "Life" où il scande "Sexe, drogue, bifton, biz" à l'explicite "Fais ça bien" en passant par l'enragé "BXL Zoom" qui évoque George Floyd et Kylian Mbappé, ce quatrième opus regorge de punchlines classées X qui raviront les amateurs. Et scandaliseront tous les autres.  

Qui aime Damso le suive, donc. Même s’il serait dommage de résumer QALF à ses provocations (parfois) faciles. Parce que c’est aussi le disque d’un amant qui peine à s’engager comme il l’avoue, un brin désabusé, sur l’entêtant "Sentimental" et l’irrésistible "Cœur en miettes". Celui d’un père qui souffre de la séparation avec son fils et sample leur conversation téléphonique sur l’émouvant "Deux toiles de mer". Celui d’un fils qui tente de rattraper le temps perdu avec sa mère malade en lui chantant "Maman I love you" sur le très beau "Rose Marthe’s Love".

Lire aussi

Enfin si QALF sort du lot, c’est grâce à une production habile et sophistiquée qui n’a rien à envier aux disques des cadors anglo-saxons du genre. Ou d'un Booba qui, depuis sa piscine de Miami, doit sérieusement se demander si l'élève n'a pas dépassé le maître pour de bon. Beats synthétiques, touches de rock, de musiques afro et latino… Damso promène son flow sur des atmosphères tantôt glaciales, tantôt chaleureuses sans jamais perdre l’équilibre. Et avec cet instinct pop qui lui a valu de collaborer ces derniers mois avec des stars mainstream comme Louane et Kendji Girac sans rien perdre de sa crédibilité. Alors, vous le suivez ?  

>> "QALF" de Damso (Trente-quatre Centimes / Universal). Actuellement disponible

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent