"Spider-Man : New Generation" : "Le super-héros d'aujourd'hui peut être n'importe qui"

Sorties

INTERVIEW - L'homme-araignée est de retour au cinéma mercredi 12 décembre dans un film d'animation décoiffant qui en surprendra plus d'un. LCI a rencontré les voix françaises qui se cachent derrière les deux héros Spider-Man et Spider-Gwen, Stéphane Bak et Camélia Jordana.

Ils réalisent tous les deux "un rêve de gosse". Celui de prêter leurs voix aux personnages d'un film d'animation. 

Stéphane Bak et Camélia Jordana, 22 et 26 ans, sont passés de l'autre côté de l'écran pour "Spider-Man : New Generation", dernière adaptation des aventures de l'homme-araignée en salles mercredi 12 décembre. Un long-métrage qui vient "jeter un beau coup de neuf" sur la franchise, selon celui qui double le nouveau Spider-Man. On ne peut qu'acquiescer. Signé des créateurs de "21 Jump Street" et de "La grande aventure Lego", ce volet surprend par son graphisme impeccable qui rend un hommage appuyé aux comics originaux. Comme l'impression de feuilleter leurs pages avec nos yeux.

Le scénario, teinté d'humour, ne s'accorde d'aucun temps mort. "On dirait que c'est écrit par nous, par nos potes, par les gens de notre génération, par des gens ancrés dans notre réalité, dans notre quotidien, dans notre société", commente Camélia Jordana. Dans "Spider-Man : New Generation", Peter Parker passe le relais à Miles Morales, ado afro-américain et latino qui tente de s'intégrer tant bien que mal dans son nouveau collège privé de Brooklyn, à New York. Un personnage qui a fait sa première apparition dans les comics en 2011 et qui va découvrir qu'il existe d'autres Spider-Man dans des dimensions parallèles. Un coup de neuf, on vous dit.

Voir aussi

Je peux montrer le film à mes petits frères et mes petites soeurs sans qu'ils se disent 'Mais pourquoi ça ne peut pas être moi Spider-Man ?- Stéphane Bak, qui double le nouveau Spider-Man Miles Morales

"On arrive dans cette nouvelle génération de super-héros qui ne se posent plus la question : 'Il faut que le super-héros soit blanc, de 30 ans, qu'il vienne de telle université...' Le super-héros d'aujourd'hui, ça peut être n'importe qui",  explique Stéphane Bak. "Je peux montrer 'Spider-Man : New Generation' à mes petits frères et mes petites soeurs sans qu'ils se disent 'Mais pourquoi ça ne peut pas être moi Spider-Man ?'", ajoute-t-il. Dans la continuité de ce qu'a pu créer "Black Panther" en début d'année. 

Fan des films Spider-Man de Sam Raimi avec Tobey Maguire, Stéphane Bak défend Miles Morales becs et ongles. "Il gagne à être connu. C'est le bon gars qui se poserait toutes les questions qu'on se poserait si demain on était piqué par cette araignée. Il gagne à devenir réel dans un film", insiste-t-il. "Ce Spider-man est humain, en fait. Il se fait piquer mais il est humain, il ne sait pas comment réagir à sa différence. C'est complètement à l'image de notre génération", poursuit Camélia Jordana qui veut inviter les jeunes à accepter leurs différences à travers ce film. Un message qui sera entendu à l'international, "Spider-Man : New Generation" étant déjà nommé aux prochains Golden Globes en janvier prochain.

Voir aussi

L'info en plus : des champions du monde au doublage

Les joueurs de l'équipe de France de football Presnel Kimpembe et Olivier Giroud ont eux aussi donné de la voix pour Spider-Man. Camélia Jordana a croisé le premier en studio, Stéphane Bak le second. "Ils ont des tout petits rôles mais ils sont très bien dans ce qu'ils font", assure ce dernier.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter