"The Irishman" attire les spectateurs sur Netflix, mais beaucoup ne vont pas jusqu'au bout

"The Irishman" attire les spectateurs sur Netflix, mais beaucoup ne vont pas jusqu'au bout
Sorties

CINÉMA- Le film "The Irishman" de Martin Scorsese est encensé par la critique depuis sa sortie le 27 novembre dernier sur Netflix. Du côté du public, l’entrain est aussi notable avec 17,1 millions de spectateurs aux Etats-Unis les cinq premiers jours de sa diffusion. Mais beaucoup ne sont pas parvenus à le regarder en entier.

Applaudi par la critique, "The Irishman" du cinéaste américain Martin Scorsese, a attiré 17,1 millions de spectateurs uniques les cinq premiers jours qui ont suivi sa sortie sur Netflix (le 27 novembre 2019) d’après le média US Variety citant une étude Nielsen. Le film enregistre toutefois une audience moyenne par minute (ndlr : calculée sur la durée totale du film, précise Variety) moins importante que "Bird Box" (13,2 millions contre 16,9 millions).

Le spécialiste des sagas autour de la mafia italo-américaine ("Mean Streets", "Les Affranchis" et "Casino") avait mis les ingrédients nécessaires pour que la sauce de ce thriller historique politico-mafieux prenne aussi au niveau du public : autour de 160 millions de dollars de budgets selon l'AFP, 117 lieux de tournage différents, 309 scènes distinctes, une distribution exceptionnelle avec les têtes d’affiche Robert De Niro et Al Pacino. Mais cette production ambitieuse du réalisateur de 77 ans est aussi un film de près de 3h30. De quoi dissuader les spectateurs  ?

Une durée de 3h29 inédite justifiée par une envie d'aller "plus en profondeur" par Scorsese

L’idée de départ du metteur en scène new-yorkais était de chercher un matériau suffisamment fort pour replonger dans les arcanes de la mafia italo-américaine. Son acteur fétiche Robert De Niro à ses côtés, Martin Scorsese a débuté le tournage de "The Irishman" il y a douze ans autour de l'adaptation du livre "J'ai tué Jimmy Hoffa" de Charles Brandt ("I Heard You Paint Houses" en anglais).

Après huit collaborations, de "Mean Streets" à "Casino", "je ne voulais pas faire un film avec lui si nous ne pouvions pas aller plus en profondeur", a expliqué Martin Scorsese lors d'un événement organisé par l'American Film Institute à Los Angeles.

Ce qui explique la durée importante de ce long-métrage mafieux, qui raconte le témoignage de "The Irishman", le surnom de Frank Sheeran, ancien homme de main qui a tué plus de 25 personnes sur ordre du chef mafieux Russell Bufalino et du patron du syndicat des chauffeurs routiers, Jimmy Hoffa.

Le film est sorti dans un nombre limité de salles le 1er novembre aux Etats-Unis, puis dans le reste du monde, excepté en France, avant d'être mis en ligne sur Netflix mercredi 27 novembre.

Lire aussi

Un score d'audience intégrale du dernier Scorcese mitigé aux USA

Selon Variety, le cabinet d'étude Nielsen a constaté une performance mitigée de "The Irishman" sur la plateforme de streaming Netflix les cinq jours suivants sa sortie durant le week-end de Thanksgiving aux Etats-Unis. Le jour de sa sortie, seuls 18% des spectateurs ont regardé le film jusqu'à la fin, soit 751.000 utilisateurs. Deux jours plus tard, ils ont été au maximum 930.000. Unes des raisons évoquées par le site américain semble être la durée "décourageante" de  3 heures et 29 minutes.

 

Ce qui n'empêche pas "The Irishman" d'être nommé cinq fois aux Golden Globes 2020, notamment dans la catégorie du du meilleur scénario. Verdict le 5 janvier 2020.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent