Victor Polster, l’interprète de la ballerine transgenre de "Girl", primé aux Magritte du cinéma belge

Sorties

SUCCESS STORY – Encore inconnu il y a un an, le comédien Victor Polster, 16 ans, a été primé samedi lors de la 9e cérémonie des Magritte, les trophées du cinéma belge, pour son rôle de danseuse dans "Girl", de son compatriote Lukas Dhont.

Et dire qu’il n’avait jamais pensé à jouer la comédie avant ! Victor Polster, 16 ans, a décroché samedi soir à Bruxelles le trophée du meilleur acteur de l’année lors de la neuvième cérémonie des Magritte, les trophées du cinéma belge. L’adolescent timide a été récompensé pour sa performance stupéfiante dans "Girl", le premier film de son compatriote Lukas Dhont.

Dans ce drame sensible, sorti en France le 10 octobre dernier, il incarne Lara, une jeune ballerine née dans un corps de garçon. Une histoire inspirée de celle de la danseuse Nora Monsecour, une Flamande dont le cinéaste avait entendu parler dans la presse. Née Aron, elle se fera opérer à l’âge de 18 ans, après plusieurs années de traitements, avec le soutien de ses parents.

Voir aussi

Si "Girl" met en lumière la situation des ados transgenres, Victor Polster la connaissait peu, voire mal. Elève à l’école royale de Ballet d’Anvers, Lukas Dhont le repère alors qu’il recherche des figurants et qu’il galère pour trouver son interprète principal.  Après avoir longuement discuté avec ses parents, le jeune cinéaste lui offre le rôle qui va bouleverser son destin.

Pour les besoins du film, l’apprenti-comédien s’est fait pousser les cheveux longs. Il a également appris à marcher avec des talons et à danser sur pointes. Surtout, il a rencontré plusieurs adolescents en transition, afin de transmettre au mieux les tourments qu’ils traversent, avec leur familles, leur proches, et surtout dans leur corps.

Voir aussi

Présenté en mai dernier au Festival de Cannes, "Girl" avait remporté la Caméra d’or, le prix du meilleur premier film, tandis que sa jeune vedette était déjà primée par le jury Un certain regard pour son interprétation bouleversante. Aux Magritte, samedi soir, il a également décroché le prix du meilleur scénario original, du meilleur film flamand et du meilleur dans un second rôle pour Arieh Worthalter, qui incarne le père de Lara à l’écran.

Et la moisson de prix n’est peut-pas terminée ! Après avoir également reçu des récompenses au Festival de San-Sébastien en Espagne, au Festival du film de Londres ou encore au Festival du cinéma européen des Arcs, "Girl" est en lice pour le César du meilleur film étranger, qui sera remis le 22 février à la salle de Pleyel. Diffusé aux Etats-Unis par Netflix, il n’a en revanche pas été retenu dans la liste finale des candidats à l’Oscar du meilleur film étranger.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter