Angèle fait le procès du sexisme avec Pierre Niney sur le banc des accusés dans son clip "Balance ton quoi"

Sorties

MUSIQUE – Dans son nouveau clip "Balance ton quoi", la chanteuse belge Angèle fait référence au mouvement #MeToo avec un invité de marque : l'acteur Pierre Niney.

Les sexistes n'ont qu'à bien se tenir. La chanteuse belge Angèle vient de dévoiler son nouveau clip, "Balance ton quoi". Dans cette vidéo pleine d'humour qu'elle a co-écrite avec la photographe Charlotte Abramow et son amie Ophélie Secq, la chanteuse de 23 ans s'amuse à faire le procès du sexisme dans une succession de saynètes décalées. Vêtue d'une robe sur laquelle est inscrit "Go fuck yourself” (“Va te faire foutre”), Angèle envoie un message clair à tous ceux qui importunent les filles. 

Tour à tour déguisée en juge, en avocate ou en victime, Angèle fait la leçon dans un tribunal fictif. Elle imagine même une "Anti-Sexism Academy" où on expliquerait aux gros lourds que quand une fille dit non, c'est non. On y croise notamment le comédien Pierre Niney, très drôle dans le rôle d'un jeune homme qui a du mal à comprendre les règles du consentement sexuel. "Mais quand elle dort, on ne sait pas ! Peut-être que dans le doute on peut tenter...", demande le comédien, avant de se faire rembarrer par la chanteuse qui incarne une éducatrice. 

Lire aussi

Véritable phénomène en France (son album "Brol" est déjà certifié disque de platine), la chanteuse belge auréolée aux dernières Victoires de la musique sera en tournée à partir du 10 mai. Elle passera notamment le 7 juin prochain sur la scène du Zénith de Paris.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter