VIDÉO - Après des années de polémique, des fœtus géants de l'artiste Damien Hirst exposés devant un hôpital au Qatar

Sorties
DirectLCI
SURPRENANT – Après 5 ans d’attente, la dernière création de l’artiste britannique Damien Hirst vient d’être dévoilée au Qatar. Cette œuvre monumentale qui comprend 14 sculptures en bronze, représentant les étapes de la croissance d’un fœtus, accueille les visiteurs de l’hôpital Sida, à Doha.

C’est un spécialiste des "chocs artistiques". Mais le dernier en date n’est pas tout à fait comme les autres. Depuis quelques jours, les visiteurs de l’hôpital Sida, à Doha, au Qatar, sont accueillis par quatorze sculptures géantes en bronze réalisées par la superstar britannique de l'art contemporain Damien Hirst. D’une hauteur de 14 mètres, elles représentent la croissance d’un fœtus, de la fécondation à la naissance. 


Cette œuvre monumentale, intitulée Le voyage miraculeux, vient s’ajouter à la collection prestigieuse de cet établissement ouvert en janvier dernier. Et qui a réalisé le mois dernier la première opération de séparation de jumeaux au Qatar. Au total, ce sont pas moins de 65 créations des plus grands artistes contemporains de la planète qui y ont été installées ces derniers mois, avec le soutien du gouvernement qui en a acheté la plupart.

Le Qatar passionné par l'art contemporain

Pour Layla Ibrahim Bacha, spécialiste des arts à la Fondation du Qatar, la dernière œuvre de Damien Hirst "reflète bien la mission de Sidra qui consiste à s'occuper de la santé des femmes et des bébés". D’après elle, les créations exposées à l’extérieur et entre les murs de l’hôpital Sida ont été choisies selon des "thèmes très spécifiques". "Elles sont destinées à créer des débats, à aider le patient à garder son calme". Ce qui ne signifie pas qu’elles ont été acceptées sans quelques grincements de dents.

A l’origine, les sculptures de l’artiste britannique devaient être dévoilées dès octobre 2013. Mais elles ont rapidement été recouvertes par d’immenses bâches. Officiellement pour les protéger durant les travaux. Mais aussi parce qu’elles ont fait l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux de la part des milieux conservateurs. Damien Hirst reconnaît depuis le départ qu’il y a matière à polémique. 


"En Angleterre, il n’y aurait aucun problème à montrer un bébé nu, un embryon, un œuf et du sperme", confiait-il en 2013 à Doha News. "Mais culturellement, c’est la première sculpture nue au Moyen Orient", ajoutait-il, saluant le courage de Sheikha Al Mayassa, la sœur du cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, l’une des principales mécènes de l’art contemporain au Qatar.

Damien Hirst, 53 ans, est l’un des artistes contemporains les plus influents des années 1990. Lauréat du Turner Prize, en 1995, cet admirateur de Francis Bacon a régulièrement repoussé les limites du bon goût en incluant notamment dans ses travaux des cadavres d’animaux plongés dans du formol. Le tout en battant des records sur le marché de l’art.  


En 2008, à la surprise générale, il a vendu d'un coup chez Sotheby's plus de 220 œuvres pour 200 millions de dollars (144 millions d'euros). En 2012, le Sunday Times évaluait sa fortune personnelle à près de 433 millions d’euros, ce qui faisait de lui l'artiste vivant le plus riche du Royaume-Uni.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter