"Avec Dwayne Johnson, on s’est dit : 'Recommençons !'" : Jason Statham déjà prêt pour une suite de "Hobbs and Shaw"

Sorties
INTERVIEW - Après s'être cherché des poux dans la saga "Fast and Furious", les deux chauves les plus baraqués de Hollywood font alliance dans "Hobbs and Shaw", un spin-off consacré à leurs personnages qui sort en salle ce mercredi. Un combo humour-testostérone parfait pour l'été dont nous parlent - avec le sourire - les charmants Jason Statham et Idris Elba, qui campe le méchant Brixton.

Il a transporté des paquets dont il ne savait rien sans jamais poser de question. Il a sauvé un bébé tout en se battant avec les vilains du dernier "Fast and Furious". Sans jamais sourciller. Alors on ne pensait pas poser une colle à Jason Statham en lui demandant de nous pitcher "Hobbs and Shaw" aussi vite qu'il conduit sa voiture dans la franchise de bolides boostés au nitro. "Je ne pourrais probablement pas le faire. Non, je vais vous dire non. Je ne vais même pas essayer", s'excuse-t-il.


L'acteur britannique de 52 ans sort les muscles face à Dwayne Johnson pour le premier film dérivé de l'univers "Fast and Furious", en salles en France mercredi 7 août (sorti une semaine plus tôt aux Etats-Unis, il y a détrôné "Le Roi Lion" du box-office). "On a pris les deux personnages qui se détestaient le plus et on les as mis ensemble dans une aventure", nous explique-t-il. Le pitch ? Luke Hobbs et Deckard Shaw s'associent pour aider la sœur de ce dernier, Hattie (géniale et badass Vanessa Kirby), qui s'est inoculée un virus pour empêcher le vilain et bionique Brixton (Idris Elba) de s'en emparer.

Je me dis 'WTF, les gars ?' à chaque fois que je lis un scénario. Généralement parce que c'est très mauvaisJason Statham

Un scénario proche du grand n'importe quoi que Jason Statham ne renie pas. Bien au contraire. "Je me dis 'WTF, les gars ?' à chaque fois que je lis un scénario. Généralement parce que c'est très mauvais", s'amuse-t-il. Mais il était beaucoup trop attiré par le concept et le fait de retravailler avec Dwayne Johnson pour pouvoir refuser quoi que ce soit. "On est très bons amis, on s'est amusé à faire ce film. Dès la fin du tournage, on s'est dit : "Recommençons !'", s'enthousiasme-t-il avant de se reprendre. "Mais hum... Vous savez, on verra où ça mène". Car il nous a aussi glissé qu'il ne serait pas dans les prochains "Fast and Furious", le public risquant de se lasser de leurs personnages...

 Co-producteur de "Hobbs and Shaw" avec Dwayne Johnson, Jason Statham y accueille son compatriote Idris Elba. Même flegme britannique, même force tranquille et même sourire ravageur chez les deux hommes. C'est à deux qu'ils ont fait le déplacement à Paris en juin pour promouvoir le film. Il était trop tentant de se priver d'une question plutôt bête, on en convient. Alors, qui de Jason et d'Idris est le fast et qui est le furieux ? Les deux comédiens ne sont pas tombés d'accord. On va les laisser régler ça sur grand écran...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter