Jean Dujardin dévoile le premier teaser de "OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire"

Jean Dujardin dévoile le premier teaser de "OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire"
Sorties

AVANT-GOÛT - C'est l'un des films français les plus attendus de 2021. "OSS 117 : Alerte rouge en afrique noire" se dévoile dans une première bande-annonce, publiée ce vendredi par Jean Dujardin sur Instagram.

L'espion préféré de la République française est de retour. Jean Dujardin dévoile ce vendredi la première bande-annonce de OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, le troisième volet des aventures du personnage inspirés des romans de Jean Bruce. "Je m'appelle Hubert Bonisseur de la Bath. Je vous souhaite à tous une très belle et heureuse année... 1981 !", lance-t-il à la caméra, avant de prendre congé des soldats qui le retiennent prisonnier.

"Si vous aimez les animaux, les femmes frisées et les hélicoptères, retrouvez-nous le 3 février 2021", annonce plus loin le personnage, bien décidé à redonner des couleurs au box-office en marchant sur les pas des deux premiers épisodes, qui cumulent plus de 4,5 millions d'entrées.

Michel Hazanavicius ayant renoncé à rempiler, c'est Nicolas Bedos qui lui a succédé derrière la caméra. Mais c'est le même scénariste, Jean-François Halin, qui a imaginé cette nouvelle aventure qui se déroule au Kenya, où OSS 117 est chargé de venir en aide à un dictateur de la Françafrique, aux prises avec des forces rebelles. Avant  de se rendre compte qu'il s'est peut-être trompé de camp...

Jean Dujardin donnera cette fois la réplique à Pierre Niney, qui incarnera son jeune collègue, l'espion OSS 1001. Mais aussi à Fatou D'Diaye, Natacha Lindinger, Gilles Cohen ou encore le regretté Wladimir Yordanoff, décédé cette semaine à l'âge de 66 ans. Et dont il s'agira de la dernière apparition à l'écran.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : 257 décès enregistrés en 24 heures, un niveau similaire à fin mars

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent