VIDÉO - "Le retour de Mary Poppins" : pourquoi Emily Blunt s'annonce comme la digne héritère de Julie Andrews

Sorties
DirectLCI
SUPERCALIFRAGILISTICEXPIALIDOCIOUS - La plus célèbre des nannies anglaises fera son retour au cinéma juste avant Noël sous les traits de la comédienne britannique, divine dans la première bande-annonce. Disney ne pouvait pas faire un meilleur choix, la preuve par trois.

On entend déjà les grincheux, les amoureux de Julie Andrews et du "Mary Poppins" sorti en 1964. Le visionnage de la bande-annonce du "Retour de Mary Poppins", publiée lundi 17 septembre par les studios Disney, les fera peut-être changer d'avis. Car Emily Blunt, qui chausse le bleu de travail de la célèbre nanny anglaise, y est parfaite. Et vient distiller un peu de la magie que le public découvrira en salles le 19 décembre. 25 ans après, la nounou revient à Cherry Tree Lane pour aider les deux enfants devenus adultes, Jane (Emily Mortimer) et Michael (Ben Whishaw), père de famille qui vient de perdre sa femme. Séduisante de bout en bout, l'actrice britannique de 35 ans a tout pour marcher dans les pas de sa célèbre aînée sans rien abîmer de son héritage.

Parce qu'elle est une actrice caméléon

On l'a vue obliger de se taire pour sauver sa peau dans le troublant "Sans un bruit", réalisé par son mari John Krasinski, épouser la royauté dans "Victoria, les jeunes années d'une reine", traquer les cartels de la drogue mexicains dans "Sicario" et galérer en tant qu'assistante de Meryl Streep dans "Le Diable s'habille en Prada". "Je me fonds bien dans le décor", s'amusait Emily Blunt auprès de Vanity Fair en janvier dernier. 


"Elle m'a rappelée une jeune Maggie Smith. A cause de son humour, de ses talents d'actrice, de sa vulnérabilité", vante le réalisateur Rob Marshall, qui l'a dirigée dans "Le retour de Mary Poppins". Elle était son premier et unique choix. Elle sera désormais le nôtre et promet une Mary "un peu plus excentrique et super étrange, incroyablement impolie, vaniteuse et siphonnée". La bande-annonce la montre en effet plus sèche et décalée que la précédente.

Parce qu'elle est so British

Élevée dans l'un de ses pensionnats so chics du sud-ouest de Londres, Emily Blunt a ce flegme, cette classe typiquement britannique qui physiquement la distingue des autres. Sa peau diaphane et ses joues légèrement rosies correspondent trait pour trait à l'héroïne dessinée par Mary Shepard, illustratrice originale des libres de P.L. Travers.  Ajoutez-lui son chapeau, son manteau, son indispensable parapluie et voilà une Mary Poppins plus vraie que nature. Son accent ? Elle l'a légèrement retravaillé pour rendre son débit de parole plus rapide. "Elle est comme un ouragan quand elle arrive", décrit Rob Marshall. On vous laisse en juger par vous-même avec son atterrissage plutôt décoiffant en tout début de bande-annonce.

Parce qu'elle sait donner de la voix

Magique dans son interprétation, Emily Blunt l'est également quand il s'agit de chanter. La bande-annonce n'offre qu'un très court aperçu de sa voix à la fois douce et puissante. Elle avait déjà impressionné dans la comédie musicale "Into The Woods - Promenons-nous dans les bois" (2014) où elle jouait la femme du boulanger. Pour "Le retour de Mary Poppins", l'actrice s'est aussi mise à la danse, entourée de Lin-Manuel Miranda, créateur du musical à succès "Hamilton". Elle a d'ores et déjà teasé une chorégraphie avec des pingouins - comme dans la version originale. Alors on espère vivement pouvoir à nouveau nous époumoner sur "Supercalifrigilisticexpialidocious". On a jusqu'au 19 décembre pour réviser les paroles.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter