CARTE BLANCHE - Alexandra Lamy : "La comédie, c’est un genre plus facile à critiquer qu’à faire !"

Sorties
DirectLCI
INTERVIEW - Présidente et membre du jury du 22e Festival International du Film de Comédie, qui se déroule du 15 au 20 janvier à l'Alpe d'Huez, Alexandra Lamy et Anne Marivin sont les invitées de la Carte Blanche d’Hélène Mannarino.

L’Alpe d’Huez 2019, c’est parti ! La 22e édition du Festival International du Film de Comédie a ouvert ses portes ce mardi 15 janvier dans la célèbre station. Au menu, le meilleur de l’humour made in France avec une sélection de films qui sortiront dans les prochaines semaines en salles. Et un jury de spécialistes pour récompenser les meilleurs… 


Cette année, il est présidé par Alexandra Lamy, lauréate du prix d’interprétation féminine en 2017 pour son rôle dans "L’Embarras du Choix". Autour d’elle, la star espagnole Rossy De Palma, les acteurs français Eric Elmosnino, Rayane Bensetti et Anne Marivin, invitée avec sa présidente de la Carte Blanche d’Hélène Mannarino sur LCI.

Beaucoup de films cette année semblent être empreints de sujets sociauxAnne Marivin, membre du jury du 22e Festival de l'Alpe d'Huez

"La comédie, c’est le seul genre où il y a plusieurs genres", observe Alexandra Lamy. Elle peut être comique, sociale, dramatique, musicale et même romantique… ce n’est pas évident de juger. Et puis le rire, c’est tellement subjectif !". La particularité de cette édition 2019 ?  "Beaucoup de films cette année semblent être empreints de sujets sociaux", souligne Anne Marivin.  


C’est le cas notamment du film d’ouverture, "Jusqu’ici tout va bien" de Mohamed Hamidi, le réalisateur de "La Vache", en salles le 27 février prochain. L'incontournable Gilles Lellouche y interprète le patron d’une agence de communication parisienne, contraint de délocaliser son activité en banlieue.

Mais au fait, c’est quoi une comédie réussie ? "C’est un genre plus facile à critiquer qu’à faire", remarque Alexandra Lamy. "Souvent, les acteurs et les réalisateurs de comédie peuvent passer au drame, alors que l’inverse est beaucoup plus difficile. Dans la comédie, il faut que tout soit parfait. Une bonne histoire, des bons dialogues, des bons acteurs qui sachent la jouer. Et il faut un réalisateur qui sache la filmer."

De l'impertinence aussi ? "Ce qui me rend un peu triste ces dernières années, c’est que les humoristes se permettent de moins en moins de déplaire", regrette Anne Marivin. "A part Blanche Gardin qui met les pieds dans le plat, beaucoup s’autocensurent. Ce que j’ai envie de voir dans ce festival, c’est de l’imprudence."

Peut-être la trouvera-t-elle dans "Rebelles," le deuxième film d’Allan Mauduit ? Cécile de France y incarne Sandra, une ex-Miss Pas-de-Calais qui s’installe chez sa mère pour fuir son mari violent. Tout bascule le jour où son nouveau patron tente d'abuser d'elle... Le jury de ce 22e Festival International du Film de Comédie rendra son verdict le 20 janvier.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Carte Blanche

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter