"En avant" : son réalisateur "espère que le film ouvrira une discussion sur le deuil avec les enfants"

"En avant" : son réalisateur "espère que le film ouvrira une discussion sur le deuil avec les enfants"
Sorties

INTERVIEW - La dernière pépite des studios Pixar est de retour au cinéma ce lundi 22 juin pour fêter la réouverture des salles, fermées pendant trois mois en raison du coronavirus. Rencontre avec son réalisateur Dan Scanlan, qui s'est inspiré de sa propre histoire pour façonner celle de ses personnages, et sa productrice Kori Rae.

Âmes sensibles, s'abstenir. Car "En avant", le prochain film d'animation des studios Pixar, frappe fort avec beaucoup de subtilité. Le film d'animation a beau se dérouler dans un univers merveilleux où les centaures sont policiers et où les fées sont des bikers rebelles, son sujet central est profondément humain. À savoir comment gérer la perte d'un proche et grandir en se raccrochant à un passé dont ne connaît finalement pas grand-chose.

Ian et Barley, deux frères elfes que tout oppose, se lancent dans une quête mystique qui doit permettre de faire revivre leur père décédé pour 24 heures grâce à un bâton magique. Un tendre récit initiatique plein de poésie et d'humour sur lequel reviennent pour LCI son auteur et réalisateur, Dan Scanlon, et sa productrice Kori Rae, rencontrés lors de leur passage à Paris en mars.

Lire aussi

LCI : Dan, "En avant" prend son inspiration dans votre histoire personnelle. Pourquoi avoir décidé de transformer votre vie en film d'animation et combien de temps avez-vous mis pour façonner votre récit ?

Dan Scanlon, réalisateur du film "En avant" : Cela nous a pris six ans. Après "Monstres Academy", nous voulions faire quelque chose de plus personnel qui, on l'espère, pourrait parler au public parce que tout vient de moments de vérité dans nos vies. Nous nous sommes en effet basés sur ma propre expérience avec mon père. Je l'ai perdu très jeune (il n'avait qu'un an, ndlr) et avec mon frère, on ne se rappelait pas de lui et surtout, on ne savait pas qui il était.

Après "Monstres Academy", le prequel de "Monstres et Cie", vous collaborez à nouveau pour créer un univers visuellement féerique et merveilleux. Qu'y a-t-il de si fascinant chez les monstres et les créatures magiques ?

Kori Rae, productrice : J'espère que les deux films sont légèrement différents. Le monde de "Monstres Academy" existait déjà, nous avons créé un nouveau récit autour de l'univers de "Monstres et Cie". Nous avons imaginé un monde fantastique pour "En avant" car nous avions besoin d'avoir un monde où la magie existait, parce que nous voulions que les garçons aient l'opportunité de ramener leur père pour une journée. Puis nous lui avons donné une touche moderne parce que c'est une histoire moderne à propos de deux frères, quelque chose d'assez unique.

"En avant" est un film qui parle du deuil et des différentes manières d'y faire face. L'utilisation de la magie ne serait-elle pas le meilleur outil pour parler de ce sujet délicat aux enfants ?

Dan Scanlon : Oui, malheureusement des enfants grandissent, comme moi, en ayant perdu quelqu'un. J'espère que le film sera l'occasion d'ouvrir une discussion à ce propos avec les enfants dans de bonnes conditions. Assurément, la magie est le catalyseur qui permet aux aventures de se produire. Mais je pense que la plupart de la magie dans le film, en tant que métaphore, évoque moins le fait de faire son deuil que le potentiel qui réside en chacun de nous. Ian est un gamin très timide qui manque de confiance en lui mais la magie le pousse à dépasser ses peurs, à écouter son instinct et se faire confiance. C'est ce que chaque enfant, chaque adulte dans n'importe quelle situation peut apprendre sur le fait d'affronter ses peurs, d'avancer et être à la hauteur de son potentiel.

À partir de quel âge recommanderiez-vous le film ?

Kori Rae : Oh je ne sais pas... J'espère tous les âges !

Dan Scanlon : Attendez peut-être 3 ans. Je ne sais pas... Quel âge ont les enfants quand ils commencent à regarder des films ? (Ils rient).

Kori Rae : Je dirais à partir de 4, 5 ans pour qu'ils puissent comprendre ce qui se joue à l'écran. Je crois que les adolescents, et les adultes bien sûr, l'apprécieront également.

Madame Lightfoot, la mère de nos deux héros, dit à son aîné Barley : "Tu devrais penser un peu moins au passé et un peu plus à ton avenir". Mais pour pouvoir aller de l'avant, est-ce qu'on ne devrait pas quand même toujours regarder en arrière ?

Dan Scanlon : Bien sûr, mais je crois qu'elle essaye de lui dire de regarder un peu moins en arrière (il rit).  Certainement pas de ne pas s'intéresser au passé. La technologie est très présente dans le film, c'est un équilibre à trouver.  Je m'interroge aussi beaucoup en vieillissant. Je me dis : "Oh non, tout est horrible maintenant. J'aimerais que ce soit comme avant". Et je dois me forcer à penser : "Non, non, ça c'est mieux. Il faut que tu évolues et que tu trouves la balance".

Je me suis tout de suite dit : "Wow, tu es Ian et mon dieu tu es vraiment Barley !" Je pouvais voir le charisme et l'humour de chacun d'eux- Dan Scanlon sur Pio Marmaï et Thomas Solivérès, les voix français de Barley et Ian

Avez-vous eu votre mot à dire dans le choix des voix françaises de Ian et Barley, Thomas Solivérès et Pio Marmaï ?

Dan Scanlon : Non, nous ne sommes pas spécifiquement impliqués dans le processus mais nous donnons toutes les informations sur ce que nous recherchons chez les acteurs. Par exemple pour Barley, nous voulions quelqu'un qui était doué pour être chaotique et sauvage mais d'une manière charmante. Les équipes locales de Disney qui sélectionnent les artistes sont incroyables. Elles connaissent leur marché, elles savent qui est populaire et pourquoi. Nous avons rencontré les garçons hier (lors de l'avant-première parisienne, le 26 février). Je me suis tout de suite dit : 'Wow, tu es Ian et, mon dieu, tu es vraiment Barley ! Je pouvais voir le charisme et l'humour de chacun d'eux. Ils m'ont parlé du fait qu'ils ont fini les enregistrements en larmes et c'est très important d'avoir des artistes qui s'impliquent autant dans le film.

Que pouvez-vous nous dire des prochains projets encore ultra-secrets des studios Pixar ?

Dan Scanlon : Plusieurs films originaux vont arriver, avec beaucoup de nouvelles voix. C'est excitant ! Je crois que nous allons voir beaucoup de nouveaux horizons pour Pixar.

Lire aussi

"En avant" de Dan Scanlon

avec les voix de Pio MarmaÏ et Thomas Solivérès

en salles le 22 juin

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent