VIDEO - "Qu’est-ce qu’on a encore fait Bon Dieu ?", la bande-annonce : aussi drôle que l’original ?

Sorties
DirectLCI
COMEDIE – La première bande-annonce de "Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?" vient d’être dévoilée. On y retrouve les familles Verneuil et Koffi au grand complet, et quelques petits nouveaux. Le même humour aussi ?

"Mot d’ordre : politiquement correct", annonce Marie Verneuil (Chantal Lauby) à son mari Claude (Christian Clavier) au début de la bande-annonce de "Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?". Sauf qu’avec la famille Verneuil, personne n’est à l’abri d’un dérapage…. Surtout Claude, indécrottable catho de province pour qui "faire un tour à Barbès" équivaut à un séjour en Algérie.


Tournée au printemps dernier, la suite de la comédie à succès de 2014 connaîtra-t-elle le même succès ? Pour mémoire, plus de 12 millions spectateurs étaient allés découvrir le film réalisé et écrit par Philippe de Chauveron avec son complice Guy Laurent. Le duo rempile pour ce second volet, en salles le 30 janvier prochain.

A l’issue du premier film, on se rappelle que les familles Verneuil et Koffi avaient surmonté leurs différences "culturelles" pour marier leurs enfants, Laure (Elodie Fontan) et Charles (Noom Diawara). Ce qui ne veut pas dire que Claude, indécrottable catho de province, est devenu le chantre de l’antiracisme… Surtout lorsqu’il va apprendre que ses gendres ont décidé de déménager à l’étranger, l’éloignant un peu plus de ses filles chéries…

Ainsi David (Ary Abittan) et Odile (Julia Piaton) vont aller s’installer en Israël, Chao (Frédéric Chau) et Ségolène(Emilie Caen) en Chine, tandis que Medi (Mehdi Sadoun) et Isabelle (Frédérique Bel) ont opté pour l'Algérie. Laure, de son côté, va partir en Inde avec Charles qui souhaite "faire carrière à Bollywood". Mais avec cela, elle va accoucher de son premier enfant. 


"Il est noir comme un Sénégalais", savoure André Koffi, le père de Charles, en découvrant le bébé. "Il est très très noir quand même", fait remarquer Claude à Marie, au retour de la maternité. "On a encore le droit de constater dans ce pays, non ?, dit-il lorsque son épouse le soupçonne d'être un brin raciste sur les bords. " Alors je constate !". Mais bien sûr...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter