VIDÉO - Découvrez l'étonnant classement des films français les plus rentables en 2018

Sorties
DirectLCI
MA PART DU GÂTEAU - Quel film a généré le plus d'entrées dans les salles de cinéma l'an dernier par rapport au budget investi pour sa réalisation ? Un indice, ce n'est pas celui auquel on pense...

Vendredi, la 44e nuit des César couronnera les films qui ont marqué l'année 2018 selon les professionnels du cinéma. Mais il  est rare que les comédies soient récompensées. Ce sont pourtant elles qui ont souvent le plus de succès et emmènent le public à se déplacer en masse au cinéma. 


C'est ce qui ressort du classement établi par le magazine "Le Film français", qui a dressé la liste des longs-métrages les plus rentables de l'année 2018 en comparant le budget investi pour le nombre d'entrées en salles : dans le top 10, 9 sont des comédies. Et sur la première marche du podium, c'est le film indépendant "L'amour flou", de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, qui l'emporte. En effet, avec son micro-budget de 437.000 euros, il a réalisé 193.000 entrées. Son taux d'amortissement est donc de 155%.

Sans surprise cette fois, c'est le troisième volet des "Tuche" qui se hisse sur la deuxième marche. Avec 5,6 millions de spectateurs, ce qui en fait le plus gros succès en salles de 2018, et 13 millions d'euros investis, la comédie emmenée par Jean-Paul Rouve atteint un taux de rentabilité de 151%. 


En troisième position, "Tout le monde debout" de Frank Dubosc, qui passe en dessous de la barre des 100% avec 84% de taux d'amortissement. Viennent ensuite "Mademoiselle de Joncquières" (79%), seul film dramatique du classement, "Le Grand Bain" (78%), "La Ch'tite Famille" (73%), "Le Jeu" (71%), "Taxi 5" (62%), "Première année" (57%) et "Les Vieux Fourneaux" (55%).

Un film produit par Besson flop de l'année

Selon le magazine spécialisé, un long-métrage réalise une performance honorable lorsqu'il aboutit à un taux d’amortissement situé entre  25% et 30%. Et on peut dire que ce n'est pas le cas de "Braqueurs d'élite" : le film se place à la toute dernière place du classement en atteignant un taux de rentabilité de... 0,25%. 


Ce thriller de Steven Quale, produit par EuropaCorp, la société de Luc Besson, a coûté la modique somme de 66 millions d'euros pour seulement 47.000 entrées. En d'autres termes, le plus gros "flop" de l'année. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter