VIDÉO - Niles Fitch : "Je ne pensais pas que je pouvais être un prince Disney"

VIDÉO - Niles Fitch : "Je ne pensais pas que je pouvais être un prince Disney"
Sorties

EXCLU - Révélé au grand public par la série "This is us", l’acteur américain de 19 ans campe dans "Société secrète de la royauté" le premier prince noir d'un film live action Disney. Il ne se sent pourtant pas investi d’une responsabilité particulière, comme il l’a expliqué en exclusivité française à LCI.

Il entre dans la famille royale de Disney sans cape ni épée. Mais avec la capacité de contrôler les esprits. Niles Fitch est l’une des recrues du film Société secrète de la royauté qui vise à dépoussiérer l’image des princes et princesses de la firme aux grandes oreilles. 

Les cadets des futurs rois et reines s’y retrouvent dotés de pouvoirs pour leur permettre de sauver leurs royaumes respectifs des plus grands dangers qui les guettent. Un programme familial pas révolutionnaire mais plutôt agréable à suivre que sa réalisatrice Anna Mastro a pensé comme "un miroir de la société dans laquelle nous vivons"

L’actrice d’origine chinoise Peyton Elizabeth Lee (Sam) emmène un casting dans lequel peut se reconnaître l’ensemble des jeunes spectateurs. En décrochant le rôle de Tuma, Niles Fitch s’est emparé du symbole qui accompagnait le personnage, le tout premier prince noir d’un film Disney en prises de vues réelles. Le jeune homme de 19 ans a martelé la formule sur ses réseaux sociaux mais ne s’imagine pourtant pas suivre les traces de Black Panther, premier super-héros noir de l’écurie Marvel, dont les droits appartiennent aussi à Disney.

Me retrouver dans cette position aujourd’hui, c’est quelque chose d’incroyable- Niles Fitch sur son nouveau statut de prince Disney

Quand on lui demande s’il se sent investi d’une certaine responsabilité, sa réponse est cash. "Non, parce qu’il n’y a pas une seule façon d’être une personne noire. Je crois que c’est mieux de rester fidèle à moi-même. Je me suis dit que si je me sentais obligé d’agir d’une certaine façon, ou de jouer comme-ci ou comme-ça, j’aurais pu me perdre. C’est une opportunité très cool mais j’ai simplement essayé de rester naturel", explique-t-il à LCI lors d’une interview par écrans interposés. Le sourire ne quitte jamais sans visage, en particulier quand il raconte qu’il "ne pensait pas qu’il pouvait être un prince Disney". "Me retrouver dans cette position aujourd’hui, c’est quelque chose d’incroyable", assure-t-il.

Niles Fitch n’a que 19 ans mais déjà plus de 15 ans de métier derrière lui. Le natif d’Atlanta se lance dans le mannequinat à 4 ans et fait ses débuts sur scène à 9 ans. S’il ne souvient pas de sa première en tant que Martin Luther King Jr dans une comédie musicale, il se rappelle très bien de sa première audition. "J’étais si nerveux et anxieux. Puis j’ai vu les gens sourire et je me suis laissé emporter par le moment. C’est quelque chose de tellement bien à faire, en particulier à un si jeune âge. Parce que je n’avais pas conscience de l’argent en jeu et de la pression. Quand je me remémore cette période, j’ai envie de discuter avec le Niles de l’époque qui voulait juste aller sur scène et tout faire. Et puis c’est ce que je l’ai fait, c’est fou", glisse-t-il.

Après une tournée avec la troupe du Roi Lion, Niles Fitch intègre le casting du musical à Broadway et lorgne peu à peu sur la télévision. Il apparaît notamment dans la série Americain Wives aux côtés d’un certain Sterling K. Brown, dont il jouera la version adolescente quelques années plus tard dans un autre programme qui va changer sa vie. En 2016, il devient Randall Pearson dans This is us. Le succès du show, à la fois très simple et très émouvant, est immédiat. Pour l’adolescent, c’est un tournant majeur. "This is us m’a offert une plateforme où exprimer mon talent.  C’est toute la différence entre le fait de croire qu'on est bon acteur et le fait que les gens le voient. Ça m’a permis de me retrouver face à des directeurs de casting qui ne m’auraient sans doute pas vu sinon. C’est un super rôle, pas un stéréotype", affirme-t-il, "heureux de pouvoir montrer tout ce qu’il sait faire".

Niles est très prévenant et à l’écoute, c’est un gentleman- Milo Ventimiglia

A son palmarès, il compte désormais un Screen Actors Guild Award pour la meilleure performance par un ensemble dans une série dramatique. Et d’autres prix devraient suivre, selon son père de fiction Milo Ventimiglia qui lui prédit "un futur très brillant". "Niles est le meilleur. Il est une âme si talentueuse et si chaleureuse. Il est profondément connecté à son travail. Il veut que la prise soit bonne pour lui mais aussi pour ceux qui travaillent avec lui, ce qui est une qualité importante pour un acteur. Il est très prévenant et à l’écoute, c’est un gentleman", nous confie l’interprète de Jack Pearson, "incroyablement fier" de voir son protégé devenir un prince Disney.

Lire aussi

Quelque peu gêné par tant de compliments, Niles Fitch ne cache pas son admiration pour son aîné qu’il appelle souvent "Monsieur Milo". Il confesse l’avoir eu au téléphone plusieurs fois sur le tournage de Société secrète de la royauté, toujours prompt à recevoir ses précieux conseils. Il y a en a un qui l’a profondément marqué l’an dernier sur le plateau de This is us. "J’étais censé être très nerveux dans cette scène et il m’a dit : 'Respire'. Je me suis demandé ce qu’il voulait dire par là puis il a répété :'Respire, tout simplement'. Je pensais que je l’avais toujours fait mais en 15 ans de carrière, j’avais joué mais pas respiré. Après m’avoir dit ça, j’ai eu la sensation de devenir un meilleur acteur. Ça m’a beaucoup aidé pour le rôle de Tuma, j’étais plus à l’aise", reconnaît-il.

Il ne suffit pas de se lever un matin pour devenir un modèle. Il y a beaucoup d’épreuves à traverser, de chutes et de coups à encaisser. C’est ça que j’ai en tête quand je pense aux enfants qui pourraient m’observer- Niles Fitch

Parmi ses autres exemples à Hollywood, il cite Denzel Washington, le défunt Chadwick Boseman, Matthew McConaughey et Matthew Modine qu’il décrits comme "respectueux et ouverts d’esprit". "Je veux devenir ce genre d’hommes donc je suis attentif et je leur vole quelques trucs, pour être honnête. Je crois que le fait de leur prêter attention fait de vous un meilleur acteur", estime-t-il. Pour se perfectionner davantage, Niles Fitch a bien l’intention d’étudier à l’université tout ce qui touche de près ou de loin au cinéma. Mais ne lui dites pas qu’il est un modèle pour la jeune génération. "Il ne suffit pas de se lever un matin pour devenir un modèle. Il y a beaucoup d’épreuves à traverser, de chutes et de coups à encaisser. C’est ça que j’ai en tête quand je pense aux enfants qui pourraient m’observer", insiste-t-il. Son crédo ? "Rester authentique". D'une maturité folle pour son jeune âge, il loue sa mère en permanence. En hommage à son père, emporté par un lupus alors qu'il n'avait que 12 ans, il  est depuis 4 ans ambassadeur de l'association LupusLA. Voilà ce qu'on appelle un modèle à suivre, qu'il le veuille ou non.

>> Société secrète de la royauté - disponible dès le 25 septembre sur Disney+

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : Emmanuel Macron sur place

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent