"Elle nous disait 'Wesh cousin' en nous checkant" : Pamela Anderson "hyper cool" sur le tournage de "Nicky Larson"

Sorties

GUEST STAR - L'ex-naïade d'"Alerte à Malibu" passée par "Danse avec les stars" revient au cinéma mercredi 6 février dans "Nicky Larson et le parfum de Cupidon". Un rôle complètement déluré, à son image, celle d'une femme faisant "preuve de beaucoup d'autodérision", comme nous le raconte l'équipe du film de Philippe Lacheau.

"Improbable". Le mot revient deux fois dans la bouche de Philippe Lacheau au moment d'évoquer les acteurs qu'il a réunis pour son "Nicky Larson et le parfum de Cupidon", en salles mercredi 6 février. Dans le film, Gérard Jugnot se la joue psy et côtoie Raphaël Personnaz, Audrey Lamy croise Dorothée en hôtesse au sol à l'aéroport... ou encore Pamela Anderson, dont le rôle comporte plus de texte que lors de ses précédentes apparitions sur grand écran. La dernière date de 2017, dans le remake d'"Alerte à Malibu" avec Dwayne Johnson et Zac Efron.

"C'était une icône des années 90, donc c'est cohérent qu'elle soit dans le film", nous explique le réalisateur. La présence de la Canadienne au générique a d'abord fait sourire. Puis a légèrement inquiété l'équipe, anxieuse de devoir gérer une star internationale. L'humour de la quinqua a remis les pendules à l'heure avec les membres de la bande à Fifi. "Elle a fait preuve de beaucoup d'autodérision", se félicite Philippe Lacheau.

Godard était occupé donc Philippe m'a demandé et j'ai dit oui- Pamela Anderson pleine d'humour au micro de TF1

Car Pamela Anderson est drôle, loin de l'image de jeune fille écervelée qu'a pu véhiculer la série où elle courait sur une plage en maillot de bain rouge très échancré. "Godard était occupé donc Philippe m'a demandé et j'ai dit oui", a-t-elle plaisanté au micro de TF1 lors de l'avant-première à Marseille pour expliquer sa présence dans le film. "Ça avait l'air très amusant, c'était aussi un défi",  a affirmé celle qui vit en France aux côtés de son compagnon, le footballeur français Adil Rami. "J'habite à Marseille", a-t-elle poursuivi dans la langue de Molière, avant de raconter qu'elle "voulait travailler en France et dans un film français". 

Voir aussi

Sur le plateau, Pamela Anderson l'a joué couleur locale. "Le matin, quand elle arrivait, elle nous disait 'Wesh cousin' en nous checkant, c’était drôle", se souvient Julien Arruti, qui joue le plus de scènes avec elle. C'est elle, dans la peau de la starlette Jessica Fox, qu'il séduit avec un parfum hypnotisant. "Elle était hyper cool, très simple", dit-il de la star avec qui il a tout de même eu un peu de mal à échanger.  "Je ne parle pas du tout anglais donc c’était un peu compliqué pour parler avec elle. La communication était succincte mais c’était plutôt cool", glisse-t-il. Les deux partenaires n'ont pas eu trop de mal à rire ensemble devant les photographes avant la présentation de "Nicky Larson" sur la sur la Canebière. Signe que la langue de l'humour est universelle. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter