Jacques Brel est mort il y a 40 ans jour pour jour : retour sur son bouleversant "Ne me quitte pas"

Sorties
DirectLCI
CHANSON - On célèbre ce mardi 9 octobre les 40 ans de la disparition du Grand Jacques. Un anniversaire sur lequel Monia Kashmire, dans l'émission "Audrey & Co" sur LCI", est revenu en racontant l'histoire de "Ne me quitte pas", chanson dans laquelle il fait entendre la sensibilité masculine comme jamais.

Jacques Brel nous a quittés il y a 40 ans jour pour jour ce mardi 9 octobre. Pour célébrer sa disparition, les versions restaurées de deux de ses concerts, celui de Knokke-Le-Zoute en 1963 et ses adieux à l'Olympia à Paris en 1966, sont projetées en début de soirée dans 170 salles de cinéma en France, Belgique et Suisse. Une séance spéciale baptisée "Brel, Ne nous quitte pas". C'est justement sur l'histoire de cette chanson, et des 5 notes - mi-mi-fa-mi-fa - qui composent son entêtante mélodie, que Monia Kashmire revient dans sa chronique vidéo en tête de cet article. 

En vidéo

Jacques Brel, l'artiste aux multiples facettes

L'occasion de se rendre compte à quel point cette chanson de 1959, devenue en un mois le 45 tours le plus vendu de Brel, a bouleversé la définition de la virilité en mettant en scène cet homme qui supplie une femme de le laisser devenir "l'ombre de son chien". "Un homme ne devrait pas chanter ça", avait dit Edith Piaf. 


A qui s'adresse Jacques Brel dans ce texte ? La chronique de Monia Kashmire nous apporte une réponse.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Audrey & Co

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter