VIDÉO - Le Kestuf' de Maxime Gasteuil : "J'espère finir comme Kim Kardashian !"

VIDÉO - Le Kestuf' de Maxime Gasteuil : "J'espère finir comme Kim Kardashian !"

ONE-MAN SHOW - Actuellement en tournée dans toute la France avec son spectacle "Maxime Gasteuil arrive en ville", l'humoriste, dont les vidéos d'humour cartonnent sur les réseaux sociaux, fourmille de projets. Il se raconte dans le Kestuf' de LCI.

Difficile de passer à côté de ses vidéos sur Instagram : depuis quelques mois, la popularité de Maxime Gasteuil monte, monte, monte ! Et pour cause : ce natif de Saint-Emilion, "monté" à Paris depuis huit ans, sait capter ces petits moments du quotidien avec justesse et drôlerie. Le truc qui l'inspire le plus ? "Le spectacle de la vie", nous assure-t-il, en ajoutant avec humour : "on dirait une chanson un peu ringarde !". 

Ses origines, elles sont au cœur de ses sketchs, sur Instagram comme sur scène. Actuellement à l'affiche du théâtre de la Tour Eiffel à Paris, et en tournée dans toute la France, il nous confirme : "Le spectacle s'appelle 'Maxime Gasteuil arrive en ville', et effectivement je viens de province, je vais aller voir les gens de la ville, pour leur expliquer un peu qu'on existe". La scène ? Un rêve de gosse, pour cet ancien commercial : "Je suis à ma place quand je fais rire, ça a été un peu ma bouée de sauvetage dans la vie, l'humour'.

Lire aussi

Aujourd'hui, le trentenaire déborde de projets. En plus de son spectacle, il travaille actuellement sur l'écriture d'un premier film : "Ça sera moi devant la caméra. C'est le film du spectacle, en fait, c'est un provincial qui monte à Paris, et qui ne comprend rien du tout !". En avril, il sortira par ailleurs un livre d'humour sur le sujet, aux éditions Michel Lafon. 

"J'essaye de ne pas être trop utopiste, mais je pense que tout est possible avec du travail et de la passion, qu'on veuille devenir journaliste, humoriste, guitariste, chanteur, changer de pays ou créer une boîte. Il faut juste avoir une envie vraiment pressante et s'engager grave dans son travail, être passionné. Tout est possible !".

En attendant, l'humoriste entend bien continuer ses pastilles vidéo sur Instagram : "Je me suis vraiment pris au jeu... On devient très vite addict (...) C'est un vivier où tu peux tester un pot-pourri de vannes, des sujets que tu ne remettras pas forcément dans le spectacle. Et quand tu vois que tu as 200.000 abonnés, et bien tu as envie d'en avoir 1 million ! Et quand t'en as 1 million, t'en veux 10 millions... J'espère finir comme Kim Kardashian !". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Covid-19 : Bercy veut utiliser le dispositif des chèques cadeaux pour aider les commerces

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

Lire et commenter