VIDÉO - Le Kestuf' de Naps, le rappeur marseillais : "Être deuxième derrière le PSG, c’est comme si on était les premiers !

VIDÉO - Le Kestuf' de Naps, le rappeur marseillais : "Être deuxième derrière le PSG, c’est comme si on était les premiers !
Sorties

INTERVIEW - C'est la star montante du rap marseillais. Enfant du quartier populaire de Air Bel, Naps vient de publier son sixième album, le festif "Carré VIP". Il raconte son succès et ses années de galère au Kestuf' de LCI. Et donne son avis sur la rivalité entre le PSG et l'OM, alors que le club de la capitale s'apprête à disputer un match décisif en Ligue des Champions.

Et si Marseille était la vraie capitale du rap français ? 30 ans après les débuts d’IAM et de la Fonky Family, une nouvelle génération s’est installée au sommet des charts. On pense à JUL, Lacrim, SCH… et Nabil Arlabelek alias NAPS, 28 ans, dont le nouvel opus, "Carré VIP", débarque un an à peine après le double album "On est fait pour ça". Soit le sixième depuis 2013 ! "Je pense qu’il faut être productif", explique l’intéressé au Kestuf’ de LCI. "Plus je fais de son, mieux c’est. Ça me permet de moins réfléchir !".

Propulsé par le single du même nom, "Carré VIP" joue la carte festive à base de rythmes electro, refrains hyper fédérateurs et guests à la mode comme Vals, Maes et Ninho. Un remède à la morosité qui résume la mentalité de cet enfant du quartier populaire de Air Bel, élève par une mère célibataire pas vraiment familière avec le rap. "Pour elle ce n’était pas un métier", se rappelle-t-il avec une pointe de pudeur.

Lire aussi

Pour entretenir sa passion, Naps va longtemps enchaîner les petits boulots. "Je n’avais pas le choix puisque je n’avais pas d’argent !", rigole-t-il. "J’ai travaillé Chez Zara, chez Orange. J’ai travaillé au Quick", énumère-t-il. "Au bout d’un moment tu grandis, tu vieillis, tu penses à ton avenir. Tu demandes si ça va marcher. Mais j’ai tendance à dire que plus c’est dur, plus la victoire est belle !"

Lorsqu’on lui demande si la cité phocéenne a aujourd'hui supplanté la capitale dans le cœur des fans de rap, Naps temporise. "En tant que Marseillais, je vais te dire que c’est la capitale du rap français. Mais si je suis objectif, je vais te dire que c’est entre les deux. Après ce qui est beau avec Marseille, c’est qu’il n’y a pas de banlieue. Si tu ne prends qu’une ville, Marseille ça va. On est là !". Et en foot alors ?

PSG, il faut les regarder en Ligue des Champions. Nous, on a déjà l'étoile !- Naps

Naps n’avait pas encore 20 ans lors de la dernière victoire de l’OM contre le PSG, en novembre 2011. Une éternité. "PSG, ils ont une équipe de malades. Être deuxième, c’est comme si on était les premiers", insiste le rappeur en évoquant le classement actuel de la Ligue 1. "PSG, il faut les regarder en Ligue des Champions", poursuit-il, alors que Neymar, MBappé & co. s'apprêtent à disputer un match décisif face à Dortmund, mercredi.

Voir aussi

"Nous, on a déjà l’étoile !", précise Naps au sujet du sacre européen des joueurs de Bernard Tapie en 1993 contre le Milan AC de Silvio Berlusconi. L'unique d'un club français dans cette compétition à ce jour...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent