VIDÉO - Les suricates, stars du "Roi Lion", nouvelle curiosité du Parc zoologique de Paris

Sorties
DÉCOUVERTE - Timon, l'ami de Simba et Pumbaa dans le film "Disney", n'a qu'à bien se tenir ! Six de ses congénères vous invitent désormais à leur rendre visite au Parc zoologique de Paris, dont LCI est partenaire. Présentation de ces nouveaux habitants déjà bien connus du public.

Ils sont arrivés peu avant la canicule. Pas de quoi dépayser donc ces petits mammifères habitués à vivre dans des plaines semi-arides du sud-ouest de l'Afrique. Popularisés par le fantasque Timon dans "Le Roi Lion", dont le remake numérique est actuellement en salles, les suricates ont fait leur entrée pour la première fois au Parc zoologique de Paris au début du mois de juin. 


Six petits mammifères, deux femelles et quatre mâles, âgés de 1 à 2 ans qui se trouvaient auparavant à Varsovie (Pologne), Kristiansand (Norvège), Stuttgart (Allemagne), à Mulhouse et dans l'Eure. Après une période en quarantaine - passage obligatoire pour permettre aux dynamiques de groupe de se former -, Karaba, Hima, Garàa, Chobe, Kirkou et Kado ont rejoint leur enclos créé spécialement pour eux au début de l'été. L'installation en plus ? De petits nichoirs chauffés l'hiver qui leur permettront de faire face aux assauts du froid.

Des présentations tous les jours par un médiateur à 12h30 et 16h30 pendant les vacances d'été

À l'image de la grande plaine où cohabitent girafes, autruches et grues couronnées, les suricates sont eux aussi mêlés à une autre espèce, comme c'est le cas dans la nature. Mais vous connaissez peut-être moins leurs nouveaux voisins, les otocyons, dont le nom signifie littéralement "renards à grandes oreilles". Un petit mammifère qui partage le même régime alimentaire. Suricates et otocyons sont à la fois carnivores et insectivores, pouvant se nourrir de baies, de fruits ou encore de petits rongeurs.

Il se pourrait même que les suricates, dont la durée de vie en captivité peut aller jusqu'à dix ans, se reproduisent. Après une gestation de 70 jours, la femelle donne vie à une portée pouvant aller de un à cinq petits. Si seul le couple dominant se reproduit, c'est bien tout le groupe qui élève les jeunes. Ces derniers, qui pèsent moins de 40 grammes dans leurs premiers jours, ne quittent leur tanière que trois à quatre semaines après leur naissance. De quoi offrir aux visiteurs du Parc zoologique de Paris un panorama plus large encore de cette espèce qui se dévoile au public pendant les vacances d'été. Tous les jours, à 12h30 et 16h30, un médiateur du parc répondra depuis la biozone Afrique à toutes les questions que vous vous posez peut-être sur les suricates et les otocyons. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter