Le Kestuf’ de Vaimalama Chaves : "Je pars bientôt en tournée dans toute la France"

Le Kestuf’ de Vaimalama Chaves : "Je pars bientôt en tournée dans toute la France"
Sorties

INTERVIEW – Trois mois après avoir rendu son écharpe, Miss France 2019 est entièrement dédiée à son nouveau défi : "Good Vaïbes", son premier album attendu pour le 3 avril. La Tahitienne raconte à LCI la manière dont elle a choisi les 14 titres de son opus et "la galère" de l'enregistrement entre deux galas en région l'an dernier.

Elle se délecte de sa nouvelle vie. Celle qui lui permet de "faire la grasse matinée", "sortir tranquille" et "manger de la glace sans culpabiliser". "La première chose que j'ai dite après la fin de l'aventure Miss France, c'était : 'Libérée, délivrée, je peux manger de la raclette toute la journée'", nous chante-t-elle sur l'air de la chanson phare de "La Reine des neiges". Vaimalama Chaves a rendu sa couronne mais certainement pas son naturel qu'on aime tant.

La Tahitienne de 25 ans, qui a fait ses premiers plateaux télé accompagnée d'un ukulélé, a choisi de poursuivre sur cette voix en se lançant dans la chanson. "La musique c'est toute ma vie, ça a toujours fait partie de mon quotidien depuis que je suis toute petite. Je n'envisageais pas d'en faire une carrière parce que c'est tellement énorme comme projet que je n'osais pas y penser. Aujourd'hui, on y est et... Je croise les doigts et je serre les fesses. Il faut que ça marche, s'il vous plaît", glisse-t-elle en rassemblant ses mains comme pour prier.

Reprises et chansons originales aux sonorités polynésiennes

Déjà repoussée deux fois, la sortie de son premier album "Good Vaïbes" est programmée pour le 3 avril. Un titre qui fait écho à "l"état d'esprit" qu'elle cherche à diffuser, notamment sur ses réseaux sociaux. "C'est incarner le fait d'être cool, d'être posé... Il ne faut pas se prendre la tête. Évidemment dans la vie, il y a des bonnes et des mauvaises choses. Quand les bonnes se produisent, il faut savoir en profiter et ne pas les minimiser. Et quand ce sont les mauvaises choses, il faut se dire que c'est comme une sacrée tornade qui va venir nous aider à dépoussiérer un peu nos acquis, nous remettre en question pour qu'on se relève et qu'on soit plus performant plus tard", insiste-t-elle.

Parmi ses inspirations musicales, Vaimalama Chaves cite Francis Cabrel, "l'univers à la fois coloré et dark de Billie Eilish" qui "l'épate", Ben Harper, Vanessa Da Mata ou encore Jack Johnson. Pour ses débuts musicaux, elle a choisi de chanter l'amour sous toutes ses formes.  De la rencontre impromptue en soirée et son lendemain difficile ("Ton nom déjà") à la rupture ("Adieu mon amour", "Porque te vas"). Quatorze morceaux au total, subtil mélange de reprises cultes ("Jardin d'hiver", "La vie en rose", "J'ai demandé à la Lune") et de titres originaux façonnés par Yohann Mallory (auteur pour Johnny Hallyday, Louane, Jenifer), Tristan Salvati (compositeur pour Angèle, Marina Kaye) ou encore Renaud Rebillaud (compositeur pour Slimane, Gims). "C'est une équipe de choc, je suis vraiment honorée d'avoir pu travailler avec des personnes aussi douées", dit-elle de ses collaborateurs, citant aussi son producteur Thierry Saïd, Corson et "son petit papi qui se reconnaîtra". 

J'aimerais être capable de susciter cette émotion que j'ai retrouvée en découvrant les textes. Avant de pouvoir écrire, je voudrais apprendre à le faire- Vaimalama Chaves

"Je trouve que les textes sont vraiment beaux. La façon qu'il y a eu d'associer tel ou tel mot, et le sens que ça leur donne au final, rend la chanson et l'album uniques. J'aimerais être capable de susciter cette émotion que j'ai retrouvée en découvrant les textes. Avant de pouvoir écrire, je voudrais apprendre à le faire", explique celle qui a "mis tout son coeur" dans la conception de ce projet. Alors forcément, sa pop tantôt douce tantôt énergique s'accompagne toujours de sonorités qui rappellent sa Polynésie natale. Comme une invitation au voyage. 

Lire aussi

"J'aimerais beaucoup que les gens puissent découvrir une partie de moi, de mon identité. J'espère sincèrement que ça vous incitera à partir parce que c'est un voyage à faire. Ok, c'est un peu loin et légèrement cher", grimace-t-elle, "mais je vous promets que vous n'en reviendrez pas indemne. Parce que quiconque part en Polynésie y laisse toujours un bout de son cœur". Elle a laissé un petit bout du sien dans chacune des villes où elle s'est rendue en tant que reine de beauté l'an dernier. "C'était la galère pour enregistrer l'album. Pour tout vous dire, il a fallu sacrifier des heures et des heures de sommeil parce que quand je ne suis pas Miss France, je dors", s'amuse-t-elle. Une patience qui sera récompensée dans les prochains mois avec "une tournée dans toute la France" pour présenter son opus. "Faudra venir me voir, hein !", nous lâche-t-elle. Qu'elle se rassure, le rendez-vous est déjà pris.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent