VIDÉO - The Operative : Diane Kruger infiltrée en Iran pour le Mossad

VIDÉO - The Operative : Diane Kruger infiltrée en Iran pour le Mossad

EXCLUSIF – Découvrez la bande-annonce du thriller The Operative avec Diane Kruger dans le rôle principal. Un film qui sortira dans les salles le 24 juillet 2019.

Diane Kruger est une actrice qui explore tous les genres du cinéma et qui se retrouvent souvent là où on ne l’attend pas. Après Tout nous sépare de Thierry Klifa, In the Fade de Faith Akin et Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis, elle se retrouve à l’affiche de The Operative, un thriller dans lequel elle se glisse dans la peau d’une espionne du Mossad infiltré en Iran.

L’histoire : A la fin des années 2000, alors que le monde craint que l’Iran ne se dote de l’arme atomique, Rachel, ex-agente du Mossad infiltrée à Téhéran, disparaît sans laisser de trace. Thomas, son référent de mission, doit la retrouver entre Orient et Occident, car Rachel doit revenir à tout prix sous le contrôle de l’organisation… ou être éliminée.

The Operative, qui s’inspire d’une histoire vraie, s’annonce comme un thriller d’espionnage palpitant qui décrit avec exactitude le métier d’espion. Pas étonnant quand on sait que le scénario est adapté du roman The English Teacher (2016), best-seller de l’ancien agent de renseignement israélien Yiftach Reicher Atir, qui a tiré la matière de son récit de sa propre expérience, ainsi que de témoignages d’agentes du Mossad.

Au générique, Diane Kruger partage l’affiche avec notamment Martin Freeman qui a incarné récemment Bilbon Saquet dans la trilogie Le Hobbit de Peter Jackson. A découvrir dans les salles le 24 juillet prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.263 personnes hospitalisées, 301 décès en 24h

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : "J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante", explique Nicolas Sarkozy dans le Figaro

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter