VIDÉO – Mangeriez-vous ces aliments "dégoûtants" exposés à Nantes ?

Sorties

RÉPUGNANT- A Nantes, l’exposition "Disgusting Food Museum" présente depuis mercredi les mets les plus dégoûtants au monde. Jusqu’au 3 novembre, testicules de taureaux ou vin aux souriceaux mettent au défi les papilles des visiteurs.

Ecœurants ou exquis, les aliments peuvent renvoyer une sensation contraire d’une région à l’autre du globe en fonction de nos habitudes alimentaires. Ce sont ces liens entre culture et nourriture qu'explore l'exposition suédoise "Disgusting Food Museum", ouverte depuis mercredi et jusqu'au 3 novembre prochain dans le cadre du festival "Les tables de Nantes". "Une des choses vraiment fascinantes concernant la notion de dégoût, c'est qu'elle est vraiment déterminée par notre culture : les choses avec lesquelles vous avez grandies, vous allez les trouver délicieuses et souvent quelque chose d'étranger, de bizarre et différent vous semblera dégoûtant", a expliqué son commissaire, Samuel West.

L'exposition permet aux visiteurs d'ouvrir gratuitement leurs yeux sur de surprenantes victuailles (voir la vidéo en tête de cet article). Du côté des papilles en revanche, il faut débourser 3 euros afin de goûter de la chair de requin fermentée ou de la liqueur de glande anale de castor.

Un "sac à vomi" remis en guise de ticket d'entrée

Internationale par essence, l'exposition née l'an dernier en Suède se veut révolutionnaire dans un contexte de transition écologique. Pousser "les gens à réaliser que nous devons nous orienter vers de nouvelles sources de protéines meilleures pour l'environnement, comme les insectes ou la viande cultivée en laboratoire", est l'un des objectifs affichés de son directeur Andreas Ahrens.

Ces choses peuvent vous paraître dégoûtantes au premier abord, mais (...) c'est en fait plutôt bon- Andreas Ahrens, directeur de l'exposition "Disgusting Food Museum"

L'audace et une pincée d'ouverture d'esprit semblent être la clé pour voguer vers une nouvelle forme d'alimentation aux yeux d'Andreas Ahrens : "Ces choses peuvent vous paraître dégoûtantes au premier abord, mais si vous êtes ouvert d'esprit et que vous goûtez, c'est en fait plutôt bon", a-t-il assuré.

Voir aussi

Chaque région du monde est présente dans cette exposition à travers 80 aliments au goût étonnant. Avec le steak tartare, les escargots ou encore le roquefort, la France est bien représentée. Sans oublier notre foie gras, dont le procédé de fabrication peut sembler moralement répugnant dans certaines région du globe. 

 

Tout est une question de  perspective, et ce qui peut nous paraître moralement dégoûtant ne l'est pas forcément ailleurs. La reproduction d'une table en bois utilisée en Chine pour déguster du cerveau de singe est ainsi visible au "Disgusting Food Museum". "C'est une pratique illégale de nos jours, qui consiste à prendre un singe, à l'installer sur une table, à l'immobiliser, à lui ouvrir le crâne et à manger son cerveau alors qu'il est toujours vivant", a expliqué Andreas Ahrens.

Tentés par une visite ? Sachez qu'un "sac à vomi" est remis en guise de ticket d'entrée. Bon appétit !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter